Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

L'ordre des avocats de Clermont-Ferrand mobilisé pour le maintien de la cour d'appel de Riom

mardi 7 novembre 2017 à 18:13 Par Olivier Vidal, France Bleu Pays d'Auvergne

Dans le cadre des récentes annonces du gouvernement sur la réforme de la justice, le barreau de Clermont exprime son inquiétude quant à une éventuelle fermeture de la cour d'appel de Riom. Le ministre doit confirmer ses pistes à la mi-janvier.

Le batônnier du barreau de Clermont-Ferrand Maud Vian
Le batônnier du barreau de Clermont-Ferrand Maud Vian © Radio France - Olivier Vidal

Clermont-Ferrand, France

Le bâtonnier de l'ordre des avocats de Clermont-Ferrand a exprimé son inquiétude ce mardi quant aux réformes à venir de la justice et notamment sur la territorialisation. Le gouvernement s'est lancé dans cinq chantiers de la justice : la réforme numérique, la simplification des procédures pénale et civile, l'organisation judiciaire et l'efficacité des peines.

Le barreau de Clermont s'inquiète notamment d'une éventuelle disparition de la cour d'appel de Riom et d'un transfert des affaires, in fine, sur la cour d'appel de Lyon. Une volonté qui suivrait l'esprit des grandes régions, Auvergne Rhône Alpes compte aujourd'hui quatre cours d'appel à Riom, Lyon mais aussi Grenoble et Chambéry.

"La disparition de la cour d'appel serait très préjudiciable pour les Auvergnats, également pour l'activité économique dans le secteur de Riom" s'insurge Maud Vian, bâtonnier du barreau de Clermont. "On veut participer, être une force de proposition pour que notre justice fonctionne mieux mais on doit alerter quand il le faut et notamment sur les désertifications judiciaires" explique l'avocate.

Des affaires "auvergnates" traitées à Lyon ?

Aujourd'hui la cour d'appel de Riom compte 20 à 30 magistrats. En 2016, plus de 4.000 affaires ont été traitées dont les trois quarts en moins d'un an. Les volontés du Garde des sceaux devraient être connues à la mi janvier, mais d'ici là l'ordre des avocats entend faire du bruit.