Basket – Handball – Volley

L'Orléans Loiret Basket ne veut pas s'attarder en Pro B

Par Eric Normand, France Bleu Orléans vendredi 13 octobre 2017 à 8:20

Les joueurs de l'OLB à l'entraînement avant leur premier match de Pro B
Les joueurs de l'OLB à l'entraînement avant leur premier match de Pro B © Radio France - Eric Normand

C'est reparti pour une saison de basket au palais des sports d'Orléans, mais ce ne sera pas en Pro A ce vendredi soir face à Vichy/Clermont. Après une saison calamiteuse, l'Orléans Loiret Basket a été rétrogradé en Pro B. Le club se donne deux ans pour remonter dans l'élite.

C'est la reprise de la Pro B de basket ce mercredi soir. Les Orléanais affrontent Vichy/Clermont pour la première du championnat. Après une saison cauchemardesque, l'OLB veut redorer son image. L'équipe a été très fortement renouvelée après la relégation, deux joueurs sont restés et la mayonnaise semble prendre. Après onze saisons dans l'élite du basket français, Orléans annonce clairement l'objectif de remonter d'ici deux ans. Le nouveau recrutement pourrait lui permettre d'aller encore plus vite.

Un coup de balai à l'intersaison

C'est un vrai coup de balai qui a été opéré à l'Orléans Loiret Basket pour cette nouvelle saison. Un nouveau président, Didier Nouraud, est arrivé avec dans ses valises un nouveau manager, Vincent Fontaine et un nouvel entraîneur, Germain Castano. Huit nouveaux joueurs sont également arrivés en bord de Loire. Dans l'effectif, seuls les Américains Cellus Sommerville et Kyle McAlarney ont connu la Pro A sous les couleurs orléanaises l'année dernière.

On a une équipe taillée pour bien figurer en Pro B - Kyle McAlarney, meneur de jeu

Kyle McAlarney est encore de la partie cette année, le chouchou du palais des sports depuis 2013 ne voulait pas quitter l'OLB sur un échec alors il est resté , même en Pro B! Et le meneur de jeu américain ne le regrette pas : "J'aime beaucoup le coach, les recrues sont bonnes." Pour lui, l'équipe a du potentiel, "même si l'équipe est encore en rodage, elle ne ressemblera pas pour ce premier match à ce que vous verrez dans quelques semaines ou à ce qu'elle sera à la fin de la saison, mais nous sommes prêts." Face à Vichy/Clermont, Kyle MacAlarney ne veut pas se louper "car il est important de bien commencer le championnat. Il faut montrer au public de quoi nous sommes capables, il est important d'envoyer un message aux supporters et aux autres équipes. Nous jouons pour Orléans, pour le club."

Le plus gros budget de Pro B

Orléans et Nancy sont théoriquement largement au dessus du lot dans ce championnat de Pro B. Pour les budgets, les deux équipes restent dans leur standard de Pro A : 3 millions 650 mille euros pour l'OLB et 3 millions 490 mille pour le SLUC. Evidemment l'argent ne fait pas tout, mais tout de même ça donne des responsabilités admet le coach Germain Castano : "cela serait petit bras de me cacher en disant , ici, on joue le maintien. Evidemment que non ! On s'est donné deux ans pour repartir sur le toit du basket français. Mais n'allez pas croire qu'il suffit de claquer des doigts pour y retourner. On fait parti des favoris."

Les premiers matches se gagnent sur l'intensité, la stratégie, les systèmes de jeu ne comptent que pour 20% du résultat. On a encore du travail - Germain Castano, l'entraîneur de l'OLB

Premier match de la saison : Orléans - Vichy/Clermont à 20h30 au palais des sports d'Orléans