Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'une des statues en hommage à Balzac a été volée dans le jardin de la préfecture de Tours

-
Par , France Bleu Touraine

La ville de Tours vient de déposer plainte contre X suite au vol de la statue de la comtesse Blanche-Henriette de Mortsauf, réalisée par l’artiste Nicolas Milhé en novembre 2019. Cette statue avait été placée dans le jardin de la préfecture.

La statue qui a été volée dans le jardin de la préfecture de Tours
La statue qui a été volée dans le jardin de la préfecture de Tours - © V. Liorit - Ville de Tours

Le vol de l'une des statues du jardin de la préfecture de Tours a été constaté mercredi 14 avril. Il s'agit de la statue de la comtesse Blanche-Henriette de Mortsauf qui avait étéréalisée par l’artiste Nicolas Milhé en novembre 2019 et ce, dans le cadre du 220e anniversaire de la naissance de l'écrivain tourangeau Honoré de Balzac.

A cette occasion la ville de Tours avait lancé un casting auprès de la population pour incarner cinq personnages de la Comédie Humaine. Ces dernières avaient ensuite été sculptées et fondues en statues de bronze et avaient pris place dans le jardin de la préfecture de Tours

Une plainte contre X a été déposée et un signalement a également été effectué par la municipalité auprès du registre des œuvres d’art volées.

L’artiste Nicolas Milhé a immédiatement été averti par la ville et une réflexion conjointe est en ce moment menée afin d’envisager toutes les possibilités pour que cette œuvre d’art commémorative puisse exister sans risque de vol ou de dégradation à l'avenir.

Ce nouvel incident fait suite à l’endommagement, l’hiver dernier, du socle d’une des statues, obligeant les services de la ville à retirer l’œuvre pour la réfectionner.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess