Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

L'Université d'Orléans au bord de la faillite

-
Par , , France Bleu Orléans

L'Université d'Orléans est dans la tourmente financière. Un audit financier a été réalisé cet été à la demande du nouveau président de l'institution, ses conclusions n'ont pas été encore officiellement dévoilées, mais selon nos informations, le déficit de l'Université d'Orléans est important.

L'entrée de la faculté de droit, sur le campus d'Orléans
L'entrée de la faculté de droit, sur le campus d'Orléans © Maxppp - MAXPPP

Orléans, France

En comptabilité, on estime qu'il faut avoir 30 jours de fonds de roulement disponible pour avoir une situation financière saine. L'Université d'Orléans n'a actuellement qu'un seul jour de fonds de roulement disponible, contre 50 jours pour la moyenne des facultés en France. Autrement dit, les comptes sont dans le rouge en ce début octobre, on frise la cessation de paiement. L'Université d'Orléans est même la plus mal lotie ; 17 universités possèdent un fonds de roulement (FDR) inférieur au seuil minimal de 30 jours de fonctionnement. Orléans est donc la pire avec un seul jour de FDR, ce n'est guère mieux à Pau avec quatre jours de FDR ou encore Paris-VI avec 14 jours.

L'Université se prépare à vivre des jours difficiles

En décembre dernier, il manquait même 900.000 euros dans les caisses pour payer le personnel, l'Université a dû demander un délai à ses fournisseurs et créanciers. Aujourd'hui, le déficit cumulé s'élève à 12 millions d'euros, soit 7% du budget. Y-a-t-il eu des négligences de la part de l'ancien président Youssoufi Touré qui était à la tête de la fac pendant plus de six ans ? Faut-il plutôt y voir une sous-dotation chronique de la part de l'État ? En tout cas, pour éviter la mise sous tutelle du Rectorat, le nouveau président Ary Bruand n'aura sans doute d'autre choix que d'imposer des coupes budgétaires et de présenter un plan d'économie. Avec, par exemple, des contractuels non renouvelés, des heures d'enseignement en moins ce qui n'est pas forcément une bonne nouvelle pour la qualité des formations.

Un prochain conseil d'admnistration sous haute tension

Le prochain conseil d'administration à fac d'Orléans prévu pour le vendredi 14 octobre sera sensible. Ce dossier des finances de l'Université risque bien d'être le dossier prioritaire du nouveau recteur d'académie, Katia Béguin qui a pris ses fonctions cette semaine.