Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : Météo France maintient 15 départements en vigilance rouge et 54 en orange

L'université de Nantes annonce qu'elle va porter plainte après la découverte de tags racistes sur ses locaux

-
Par , France Bleu Loire Océan, France Bleu

Le président de l'université de Nantes a dénoncé "un acte honteux" dimanche 26 janvier après la découverte de tags racistes et à caractère nazi sur un bâtiment du campus du Tertre. Olivier Laboux a également annoncé qu'il comptait porter plainte.

Le pôle étudiant de la faculté de Nantes, le 15 janvier 2020.
Le pôle étudiant de la faculté de Nantes, le 15 janvier 2020. © Radio France - Clémentine Vergnaud

Il dénonce "un acte honteux et inacceptable" : le président de l'université de Nantes, Olivier Laboux, a réagi dimanche 26 janvier après la découverte samedi de tags à caractère nazi sur le bâtiment du Pôle étudiant, sur le campus du Tertre. "Des croix gammées et des croix celtiques, ainsi que des inscriptions à caractère raciste ont été découvertes", a-t-il détaillé dans un communiqué.  "Cela doit nous rappeler que les valeurs universitaires de tolérance, d'ouverture, de débat que nous portons ne sont pas de vains mots et qu'elles doivent être défendues sans relâche face aux idéologies nauséabondes d'extrême-droite", a-t-il rappelé. 

L'université a par ailleurs affirmé que ces tags ont été recouverts dès samedi matin "grâce à l'intervention rapide des services de la Métropole". Des entreprises de nettoyages les ont ensuite retirés dimanche matin. L'université de Nantes a également annoncé qu'elle allait porter plainte.

Un syndicat appelle à un rassemblement lundi

La section Sud éducation de l'université de Nantes "condamne fermement ces provocations de l'extrême-droite", ont réagi ses responsables via un communiqué. "Nous renouvelons notre engagement à lutter contre les réactionnaires de tout poil", a assuré le syndicat, estimant que "ces tags s’inscrivent dans la suite d’une série d’attaques menées par des groupuscules tels que l’Action Française et la Cocarde contre les étudiant.e.s mobilisé.e.s dans plusieurs universités françaises, comme à Strasbourg, Rennes, Tours, Nancy ou encore Saint-Denis."

Le syndicat assure par ailleurs que ces messages racistes ne sont pas les premiers à apparaître à Nantes : "Ils font suite également aux messages islamophobes diffusés cet automne sur le campus Tertre par l’intermédiaire des points d’accès WIFI." Il appelle les enseignants à un rassemblement devant le pôle étudiant, lundi 27 janvier à 12h, "afin de manifester leur opposition à l'extrême droite".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess