Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

L'université de Nantes taguée, la veille de manifestations contre les ordonnances

mercredi 15 novembre 2017 à 17:30 Par Valentine Letesse, France Bleu Loire Océan

Deux hommes ont été interpellés par la police juste après les faits.

La plupart des tags sur les murs de l'université appellent au rassemblement de ce 16 novembre.
La plupart des tags sur les murs de l'université appellent au rassemblement de ce 16 novembre. © Radio France - Police Nationale

Nantes, France

"Taxe les riches à 200 %" tagué en vert sur un mur, "Fuck les 35H, je veux la retraire à 35 ans" peint en violet un peu plus loin, "Macron Destitution" ou encore "Avec les patrons vive la lutte des shlass". Cette nuit vers 1 heure 40, plusieurs hommes se sont déchaînés à la bombe de peinture sur les murs de l'université de Nantes. Au cours d'une patrouille chemin de la censive du Tertre, des policiers ont repéré trois personnes en train de prendre la fuite à pied. Deux, ont été interpellées et placées en garde à vue.

L'un des tags peint cette nuit sur les murs de l'université de Nantes. - Radio France
L'un des tags peint cette nuit sur les murs de l'université de Nantes. © Radio France - Police Nationale

"Voler aux pauvres pour donner aux riches, signé E. Macron"

Sur ces jeunes âgés de 22 et 21 ans, sans profession et vivants à Nantes et Ancenis, les policiers ont retrouvé des bouchons de bombes de peinture. Mais aussi sur le lieu de l'interpellation, des gants et deux polaires recouverts de traces. Une fois au poste, les deux hommes n'ont pas répondu aux questions des policiers. Mais le message est plutôt clair.

"Manif 16/11 10H Commerce" peut on lire en vert sur une façade, "16/11 Place Royale on bouffe le roi" de couleur noir et rouge. Les tags appellent à se mobiliser contre les ordonnances de la réforme du code du travail de ce jeudi 16 novembre à Nantes. D'autres sont tout simplement injurieux envers le Président de la République. Des messages à la peinture, qui ne laissent rien présager de bon à la veille de cette nouvelle manifestation.

Des dizaines de tags sont apparus cette nuit sur les murs de l'université. - Radio France
Des dizaines de tags sont apparus cette nuit sur les murs de l'université. © Radio France - Police Nationale