Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'US Orléans voulait récupérer 300.000 euros saisis par la Ligue de football professionnel : la justice refuse

-
Par , France Bleu Orléans

Dans le litige qui l'oppose au club sénégalais de Ngor, l'US Orléans vient de perdre une manche. La cour d'appel d'Orléans vient de débouter le club orléanais qui voulait récupérer la somme de 301.000 euros saisie en 2019 par la Ligue de football professionnel, en attendant le jugement sur le fond.

Le stade de la Source à Orléans, la tribune Vagner
Le stade de la Source à Orléans, la tribune Vagner © Radio France - Anne Oger

Dans le litige qui l'oppose depuis juin 2019 au club sénégalais de Ngor, l'US Orléans vient d'être déboutée par la Cour d'appel d'Orléans, dans un arrêt rendu ce mercredi, que France Bleu Orléans a pu consulter. Le club orléanais voulait récupérer la somme de 301.000 euros actuellement saisie par la LFP (Ligue de football professionnel), mais la justice refuse.

L'US Orléans déboutée en appel, en attendant le procès sur le fond

En clair, cet argent, prélevé sur les droits télé que l'USO aurait dû percevoir, reste entre les mains de la LFP, en attendant qu'un jugement soit rendu sur le fond dans cette affaire contre le club sénégalais (la date de l'audience n'est pas encore fixée, à ce jour). Contacté, le président orléanais Philippe Boutron ne fait "aucun commentaire".

Le litige porte sur une convention signée en 2015 

Rappelons que le club de Ngor reproche à l'US Orléans de ne pas avoir respecté les termes d'une convention signée en 2015 : selon le club sénégalais, Ngor envoyait de jeunes footballeurs prometteurs à Orléans en échange d'une somme d'argent (40.000 euros par an) et devait également toucher un pourcentage en cas de transfert d'un de ces joueurs (ce qui fut le cas de Yannick Gomis, transféré à Lens puis  Guingamp). En tout, le club olympique de Ngor réclame plus de 550.000 euros à l'US Orléans et a donc saisi le tribunal de commerce d'Orléans en mai 2019. 

Le club est en bonne santé financière, assure Philippe Boutron

Depuis, la situation financière de l'USO a changé : le budget a baissé en raison de la relégation de Ligue 2 à National en fin de saison dernière. Et la crise sanitaire génère une baisse importante des recettes pour les clubs de football. Mais "le club est en bonne santé financière malgré cette baisse du budget, puisque les charges ont été adaptées", explique Philippe Boutron.

L'USO déboutée en première instance, puis en appel, au sujet de la saisie des 301.000 euros

La cour d'appel d'Orléans, dans son jugement de ce 25 novembre, confirme ainsi la décision du juge de l'exécution du tribunal judiciaire du 5 mars 2020 (sur le fait d'avoir saisi 301.000 euros qui devaient revenir à l'USO) et condamne, en plus, l'US Orléans (qui avait fait appel) à verser 2000 euros à la société olympique de Ngor Foot Pro au titre des frais de justice (article 700 du code de procédure civile).

Choix de la station

À venir dansDanssecondess