Faits divers – Justice

L'USAP condamnée à verser 375 000 euros à James Hook

Par Anne-Natacha Bouillon, France Bleu Roussillon mardi 13 septembre 2016 à 17:22

James Hook, arrière à l'USAP
James Hook, arrière à l'USAP © Radio France

L'ancien usapiste international James Hook l'emporte devant le tribunal de commerce : les boutiques de l'USAP ont été condamnées à verser 375 000 euros au joueur gallois pour son droit à l'image.

James Hook, joueur emblématique de l'USAP durant trois saisons, réclame le paiement de son droit à l'image pour les produits dérivés du club. Il a signé deux contrats à l'USAP et le second annulait le premier. Il a donc reçu une somme globale.

Pas suffisant, a estimé l'ouvreur international gallois. Il réclamait donc 375 000 euros. Il les vaut. Le tribunal de commerce lui a donc donné raison, mais les boutiques de l'USAP ont bon espoir en appel. En aucune manière cette condamnation ne fragilise l'USAP, a confié son président.

James Hook qui a "filé à l'anglaise" en juillet 2014, avait aussi saisi les prud'hommes. Il réclamait 1,2 millions d'euros au club catalan. Ce procès, il l'a perdu.

L'USAP est décidément attaquée de toute part. L'ex-entraîneur Marc Delpoux remercié en 2014 a aussi saisi le conseil des prud'hommes pour 400 000 euros. Il a été débouté. Et Jacques Delmas, limogé après cinq mois d'exercice en 2011, l'a de son côté emporté en appel à Montpellier. Le club a du lui verser 330 000 euros.