Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice
Dossier : Incendie à l'usine Lubrizol à Rouen

L'usine Lubrizol va indemniser les agriculteurs victimes de retombées polluantes, un fonds de 50 millions d'euros créé

L'usine Lubrizol de Rouen a trouvé un accord avec l'État et le Fonds de mutualisation des risques sanitaires et environnementaux. L'entreprise a accepté d'indemniser les agriculteurs victimes des retombées polluantes de l'incendie de l'usine de Rouen, à hauteur de 50 millions d'euros.

Dans une exploitation de Saint-Martin du Vivier, près de Rouen.
Dans une exploitation de Saint-Martin du Vivier, près de Rouen. © AFP - Lou BENOIST

Les agriculteurs qui doivent jeter leur lait chaque jour, mettre leurs légumes ou leurs céréales à la poubelle depuis l'incendie de l'usine Lubrizol de Rouen vont pouvoir être indemnisés par l'entreprise. Lubrizol a trouvé un accord avec L'État et le Fonds de mutualisation des risques sanitaires et environnementaux, le FMSE. Un fonds de solidarité spécial va être mis en place, à hauteur de 50 millions d'euros dans un premier temps, pour indemniser les exploitants victimes des retombées polluantes de l'incendie, indique franceinfo ce vendredi.

Cet accord entre l'Etat et le FMSE d'un côté, et Lubrizol de l'autre doit être officialisé ce vendredi, à l'occasion du déplacement de trois ministres à Rouen : Elisabeth Borne, ministre de la Transition écologique et solidaire, Agnès Buzyn, ministre de la Santé, et Didier Guillaume, ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation, doivent y installer un "comité pour la transparence et le dialogue".

Les agriculteurs de six départements concernés, premières indemnisations dans dix jours

Dans le détail, Lubrizol va indemniser 453 éleveurs des six départements (Seine-Maritime, Oise, Aisne, Somme, Pas-de-Calais et Nord) frappés par les interdictions préfectorales de produire du lait, a indiqué Joël Limousin, président du FMSE sur franceinfo. "L'accord avec Lubrizol, aujourd'hui, c'est que Lubrizol définit un fonds de solidarité. 450 éleveurs sont concernés - ce sont les producteurs laitiers qui ont dû jeter le lait qui était produit chaque jour - mais nous irons bien plus loin que ça. Le nombre d'exploitations impactées par le sinistre, c'est 3.800 aujourd'hui",  a-t-il expliqué. 

Ces milliers d'exploitations laitières sont en effet touchés par les suies de l'incendie. Le ministère de l'Agriculture a indiqué au journal Les Echos que les premières indemnisations pourraient être versées d'ici une dizaine de jours.

Le fonds qui sera abondé au fur et à mesure des besoins

"Aujourd'hui il y a une estimation qui est faite à environ 50 millions d'euros. Mais bien entendu ce fonds devra être abondé au fur à mesure des besoins, en fonction des expertises qui vont être réalisées", a ajouté Joël Limouzin sur franceinfo.

Au-delà des producteurs laitiers, d'autres exploitations ont en effet été durement touchées : "Nous avons un certain nombre d'autres agriculteurs, notamment ceux qui font des circuits courts, qui font de la vente directe. Ce sont les plus impactés immédiatement parce qu'ils ont perdu complètement leur marché et même perdu des clients. Donc on va avoir des effets collatéraux qui risquent d'être bien plus longs qu'on ne le pense", a précisé Joël Limouzin.

Choix de la station

France Bleu