Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

L'usine PSA à Sochaux évacuée cette nuit à cause d'une poudre suspecte

samedi 27 août 2016 à 9:33 Par Thomas Séchier et France Bleu Belfort-Montbéliard, France Bleu Belfort-Montbéliard, France Bleu Besançon et France Bleu

300 ouvriers ont été renvoyés chez eux dans la nuit de vendredi à samedi à cause d'un poudre jaunâtre retrouvée dans un bac. Aucun salarié n'a dû être hospitalisé. La piste d'une attaque est exclue.

A la portière Est de PSA Sochaux les salariés ont le sourire.
A la portière Est de PSA Sochaux les salariés ont le sourire. © Radio France - Faustine Mauerhan

Sochaux, France

Dans le contexte actuel, la direction de PSA Sochaux a préféré ne prendre aucun risque. Les 300 ouvriers qui travaillaient cette nuit (du 26 au 27 août) dans les ateliers ont été évacués par mesure de sécurité suite à la découverte d'une substance suspecte.

Il est 2h30 du matin lorsque des opérateurs découvrent une poudre jaunâtre au fond d'un bac contenant du matériel. Les huit salariés exposés à cette poudre sont alors pris de grattements.

"Ce n'est pas une attaque" (direction de la communication)

Selon la direction de PSA Sochaux,  il s'agit d'un urticant léger qui n'a pas nécessité d'hospitalisation. "Une chose est sûre : il ne s'agit pas d'anthrax et en aucun cas d'une attaque terroriste", assure Jean-Charles Lefèvre, le directeur de la communication du site sochalien, joint par France Bleu Belfort-Montbéliard.

Des analyses sont en cours. Pendant ce temps là, la zone est en train d'être nettoyée pour une reprise du travail prévue normalement lundi matin.