Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'usine Thermor de Saint-Jean-de-la-Ruelle se remet doucement d'une cyberattaque

-
Par , France Bleu Orléans

Le 1er décembre dernier, le groupe français Atlantic, spécialisé dans la fabrication de système de chauffage et de climatisation, a été victime d'une cyberattaque de grande ampleur. Il a dû stopper la production sur ses 13 sites en France, et notamment l'usine de Saint Jean de la Ruelle.

L'usine Thermor de Saint Jean de la Ruelle appartient au groupe Atlantic
L'usine Thermor de Saint Jean de la Ruelle appartient au groupe Atlantic - Capture écran google maps

L'usine Thermor de Saint-Jean-de-la-Ruelle, propriété du groupe Atlantic, emploie 330 salariés et une centaine d'intérimaires. Qui reviennent progressivement travailler sur les machines depuis le 7 décembre dernier. La semaine précédente, ils avaient été renvoyés chez eux, car les machines de production étaient à l'arrêt

La conséquence d'une cyberattaque de groupe ampleur, dont a été victime le groupe Atlantic. Il s'agissait d'un ransomware, un rançongiciel en français. Il s'agit d'un virus malveillant introduit dans le système informatique, cryptant tous les fichiers, et les hackeurs demandent à leur victime de payer une rançon pour débloquer le système. 

Trois jours d'arrêt total à Saint-Jean-de-la-Ruelle

Pour éviter une propagation du virus à l'ensemble de ses serveurs, le groupe a décidé de tout couper. Y compris les logiciels aux commandes des machines de production. L'arrêt de l'activité a été total pendant trois jours, entre le 2 et le 4 décembre dernier. L'ensemble des salariés a été renvoyé à la maison.

Selon la directrice de l'usine de Saint Jean de la Ruelle, Aurélie Subley, l'activité a ensuite repris progressivement à partir du 7 décembre, puis elle a doublé cette semaine. Et la semaine prochaine l'usine tournera de nouveau comme elle doit tourner en décembre, en fonction de l'activité normale du site à cette époque de l'année.

Des attaques de plus en plus fréquentes

En moyenne, 30.000 radiateurs sortent de l'usine Thermor loirétaine au cours d'un mois de décembre normal. Ce sera un peu moins cette année, du fait de cette cyberattaque. Le groupe n'a pas évalué le préjudice cette agression, de plus en plus répandue. 

En novembre dernier c'est la chambre d'agriculture de Centre-Val de Loire qui avait été victime d'une cyberattaque, rendant inutilisable 10% du parc informatique de l'administration. Celle-ci a mis un mois à se remettre de cette attaque. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess