Faits divers – Justice

L'utilisation des vignettes anti-pollution est appelée à se généraliser en France

Par France Bleu, France Bleu Isère et France Bleu jeudi 22 décembre 2016 à 11:26

A compter du 16 janvier, Paris sera la première à recourir au dispositif pour restreindre le trafic de façon pérenne
A compter du 16 janvier, Paris sera la première à recourir au dispositif pour restreindre le trafic de façon pérenne © AFP

Invitée de France Inter ce jeudi matin, Ségolène Royal, ministre de l'Environnement, a indiqué que l'utilisation des vignettes anti-pollution pour les voitures, qui entre en vigueur dès le 16 janvier 2017 à Paris, a vocation à se généraliser en France sur la base du volontariat.

Mieux lutter contre la pollution de l'air, lors des pics mais aussi au quotidien, nécessite de mieux cibler les véhicules admis ou non à rouler dans nos villes : c'est l'ambition des "certificats qualité de l'air", ces vignettes de couleurs que le gouvernement souhaite généraliser. Grenoble a été la première ville à en faire usage pour infléchir un pic de pollution. A compter du 16 janvier, Paris sera la première à y recourir pour restreindre le trafic de façon pérenne. Invitée de France Inter ce jeudi matin, Ségolène Royal, ministre de l'Environnement, a indiqué que la mesure avait vocation à se généraliser en France sur la base du volontariat.

A LIRE AUSSI ►►► Pollution : la vignette obligatoire pour circuler dans la métropole grenobloise entre en vigueur le 1er novembre

Différentes catégories, en fonction du type de motorisation et de l'âge

Les véhicules sont classés en différentes catégories, en fonction du type de motorisation et de l'âge du véhicule. Les véhicules électriques et les véhicules à hydrogène font partie de la 1re catégorie. Le site de commande des certificats qualité de l'air (ou "pastilles de couleur") est ouvert depuis le 1er juillet 2016 à l'adresse https://certificat\-air.gouv.fr. L'obtention de ce certificat implique de payer une redevance de 3,70 € auxquels s'ajoute le montant de l'acheminement par voie postale. Soit un total de 4,18 €.

Autorisation particulière de circulation en fonction de la couleur obtenue

Ce certificat doit ensuite être apposé à l'avant du véhicule de manière à être lisible par les agents de contrôle, depuis l'extérieur. Par exemple, pour les voitures, véhicules utilitaires légers, poids lourds, autobus, autocars, il est apposé, à l'intérieur du véhicule, recto visible de l'extérieur, sur la partie inférieure droite du pare-brise. Pendant les pics de pollution, les véhicules possédant une pastille bénéficieront d'autorisation particulière de circulation, en fonction de la couleur obtenue : circuler dans les zones de circulation restreinte, obtenir des conditions de circulation privilégiée, bénéficier des modalités de stationnement favorables.

Paris, Grenoble… mais aussi Bordeaux et Lyon

Pour l'instant, cela ne va concerner que Paris : à partir du 16 janvier, la capitale (hors périphérique et bois) deviendra "zone à circulation restreinte" et seuls les véhicules possédant une vignette pourront circuler. Les plus polluants, non classés, seront non grata intra-muros de 8 à 20h en semaine. Grenoble a déjà pris les devants. Une vingtaine d'autres villes, dont Bordeaux et Lyon, ont répondu à l'appel à projet "Villes respirables", qui inclut ce type de mesure.

  - Aucun(e)
-