Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Le mystère des chevaux mutilés

Des attaques contre des chevaux dans l'Yonne, deux individus en fuite

-
Par , , France Bleu Auxerre, France Bleu

L'Yonne n'est pas épargnée par les attaques contre des chevaux Un propriétaire est intervenu à temps à Villefranche-Saint-Phal (Yonne), dans l'Aillantais. Il a été blessé en défendant ses poneys.

Les attaques contre les chevaux se multiplient depuis quelques temps
Les attaques contre les chevaux se multiplient depuis quelques temps © Maxppp - Photo d'illustration

Une attaque contre deux poneys a eu lieu dans l'Aillantais au "ranch de l'espoir" à Villefranche-Saint-Phal (Yonne), dans la nuit de lundi à mardi. Un propriétaire alerté par les aboiements de son chien a surpris deux individus armés de couteaux.  Ils ont pris la fuite après l'avoir blessé à l'avant bras. Plusieurs coups ont aussi été porté aux équidés.

Appel à la vigilance

La gendarmerie appelle les propriétaires de chevaux à la vigilance. Le brigade de Montholon est chargée de l'enquête. Une vingtaine de juments, étalons, poneys et ânes ont été sauvagement mutilés ces derniers mois, un peu partout en France. Plusieurs attaques du même genre ont eu lieu depuis le mois de février. Un cheval en Moselle, un autre en Vendée, une jument dans le Puy-de-Dôme, une pouliche dans l'Aisne et un poney dans la Somme ont été tués. Les deux derniers cas en date, lundi 24 août, ont été recensés en Eure-et-Loir et dans les Deux-Sèvres.

Une recrudescence de cruauté

La Fédération française d'équitation a annoncé la semaine dernière, "face à la série d'actes de cruauté envers des équidés sur l'ensemble du territoire", qu'elle se portait partie civile aux côtés des propriétaires de chevaux, poneys et ânes qui ont été tués ou mutilés ces derniers mois. Les enquêteurs n’écartent aucune piste, y compris la thèse du rituel satanique.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess