Football

Avant Girondins de Bordeaux - Angers, Jocelyn Gourvennec : "ça peut être encore mieux demain"

Par Stéphanie Brossard, France Bleu Gironde jeudi 15 septembre 2016 à 15:34

Jocelyn Gourvennec au Haillan avant le match face à Angers
Jocelyn Gourvennec au Haillan avant le match face à Angers © Radio France - Stéphanie Brossard

Jocelyn Gourvennec l'entraîneur des Girondins de Bordeaux, veut passer à autre chose après la victoire à Lyon. Il est concentré sur le match de samedi face à Angers : "on est plutôt en réussite, il faut le cultiver". Entretien.

Moins d'une semaine après la victoire convaincante des Girondins à Lyon (3/1), Jocelyn Gourvennec s'est présenté devant la presse ce jeudi, avec en ligne de mire, 3 rencontres en 8 jours : Angers samedi à 20h au Matmut Atlantique, puis Metz et Caen, avant de défier le PSG, le 1er octobre. Les Girondins sont 4e de la Ligue 1 derrière Monaco Nice et Metz

►►►A LIRE AUSSI : le bel été des Girondins de Bordeaux

Comment voyez-vous ce match face à Angers, une semaine après votre succès à Lyon ?

Il faut surtout que l'on garde notre état d'esprit et notre collectif aussi. On a vu sur ce match face à Lyon, que, même quand ça démarre mal, on a su rester dans le match mentalement. Ce qui n'avait pas été le cas à Toulouse (défaite 4/1). On a su se corriger. C'est surtout cette cohésion qu'il faut garder à l'esprit, avant de penser à réaliser une série sur les 3 matches qui arrivent. Quant à Angers, ce n'est plus un promu. C'est une équipe qui a fait ses preuves l'an dernier, qui a fait un championnat admirable. Que l'on joue Lyon ou Angers, ça ne doit pas modifier notre envie de bien faire les choses.

Le regard a-t-il changé sur cette équipe des Girondins de Bordeaux depuis ce succès à Lyon ?

Sans doute par rapport à l'environnement et aux médias qui posent des questions différentes sur nos objectifs. On est sur un début de saison, c'est bien, mais je reste persuadé que ça peut être mieux encore demain, avant de penser au classement et aux objectifs de fin de saison. On est sur un nouveau cycle. On fait un bon début de championnat, mais il faut que ça dure. Le plus important, c'est ce match d'Angers. Après, on verra Metz puis Caen. Mais je n'ai pas envie d'anticiper.

La saison dernière a été difficile pour tout le monde. Ce match de Lyon doit servir à donner plus confiance, notamment aux plus jeunes. Mais on n'est pas là pour se gargariser de quoi que ce soit. On a fait un très bon match à Lyon, c'est super, mais on passe à autre chose !

Que vous inspire le début de saison de Malcom ?

C'est une suite logique après 6 mois ou quasiment d'adaptation. C'est un garçon très sérieux et enjoué. Il le communique ! Et il est beaucoup plus mature que les autres joueurs de son âge. Il y a une très bonne entente, et vous le voyez à l'entraînement, entre tous les joueurs offensifs. Ils aiment jouer ensemble et si on parvient à maintenir ça, on sera performant.

Carrasso Sertic et Ménez qui reviennent de blessures, sont devenus très importants dans l'équipe. Comment vous les gérer ?

On aimerait parfois les freiner un peu. Ils sont tous les 3 dans l'état d'esprit de "rattraper le temps perdu". Sauf que ça ne se rattrape pas. Il faut être attentif à ce qu'ils n'en fassent pas trop, qu'ils ne soient pas en sur-régime. Il faut les freiner sans les brider. Ils ont tous les 3, beaucoup d'envie. Il faut qu'on entretienne ça, sans les mettre dans le rouge. Parfois, il faut leur dire stop, même quand ils ne veulent pas ! Mais il vaut mieux que ce soit dans ce sens là... On est attentif.