Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Faits divers – Justice

La Balme-de-Sillingy : six mois avec sursis pour avoir visé des enfants avec un pistolet à billes devant l'école

lundi 11 mars 2019 à 19:51 Par Nicolas Peronnet, France Bleu Pays de Savoie

Il avait sorti un pistolet à billes et visé des enfants le 25 janvier dernier aux abords de l'école de la Balme-de-Sillingy (Haute-Savoie). Un homme de 40 ans a été condamné lundi à six mois de prison avec sursis pour violences avec arme par le tribunal correctionnel d'Annecy.

Un homme de 40 ans condamné lundi à six mois de prison avec sursis pour avoir visé des enfants avec un pistolet à billes à La Balme-de-Sillingy le 25 janvier 2019
Un homme de 40 ans condamné lundi à six mois de prison avec sursis pour avoir visé des enfants avec un pistolet à billes à La Balme-de-Sillingy le 25 janvier 2019 © Maxppp -

Le 25 janvier 2019, il avait semé la panique aux abords de l'école de la Balme-de-Sillingy, sortant un pistolet à bille et visant des enfants de CP et CM2 sur le chemin de la bibliothèque. 

Un homme de 40 ans a été condamné lundi par le tribunal correctionnel d'Annecy à six mois avec sursis pour violences avec arme

Il nie avoir visé volontairement les enfants

Vêtu de noir et de vêtements de protection bon marché - genouillères et protège-tibias- cet habitant de la commune avait actionné la gâchette de son pistolet de type Airsoft, réplique très ressemblante d'un colt 45, à quatre reprises. Adoptant des postures de tir, il avait également visé voiture, un balcon et un magasin. 

Interpellé rapidement, l'enquête avait révélé que son arme n'était pas chargée.

Devant le tribunal, cet ancien agent immobilier dont la santé mentale a basculé après un an et demi et "pas mal d'abus" à Bali a nié avoir voulu faire peur aux enfants, mais qu'ils se sont "retrouvés dans son champ de tir en passant par là". 

Adepte des théories du complot

Main droite sur la hanche, il a expliqué avec une voix qui porte, un air supérieur, et le plus grand des sérieux "être en train de s’entraîner en prévision...de l'apocalypse à venir". 

Adepte des théories farfelues, il a livré sur un plateau au tribunal le champ lexical du parfait complotiste, de Rockefeller à Rothschild en passant par la CIA, disant connaitre "des choses dangereuses, des dossiers classés X" bientôt révélés sur son blog, comme par exemple "que tous les suisses obéissent à une secte". 

Son avocat, logiquement, a plaidé l'abolition totale du discernement. Sans succès. Sa condamnation à six mois de prison avec sursis s'accompagne d'une mise à l'épreuve avec obligation de soins pendant deux ans, ainsi que l'interdiction de détenir une arme pendant 15 ans. Il est donc libéré après un mois et demi de détention provisoire.