Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La Baule : odeur suspecte dans une maison de retraite, deux salariés incommodés

-
Par , France Bleu Loire Océan
La Baule, France

Deux salariés d'un EHPAD de La Baule ont été incommodés par des dégagements d'ammoniac mercredi matin. Par précaution des résidents du même étage ont été brièvement évacués.

L'équipe de pompiers spécialisés dans les risques chimiques est intervenue à La Baule - Illustration
L'équipe de pompiers spécialisés dans les risques chimiques est intervenue à La Baule - Illustration © Radio France -

D'importants moyens de secours (21 sapeurs-pompiers) ont été déployés mercredi matin vers 10 heures dans un EHPAD de La Baule (Résidence la forêt d'Escoublac) où une odeur suspecte a été signalée par deux salariées de l'établissement dans un logement du  2ème étage. Les employées ont déplacé et protégé les deux occupants de l'appartement avant d'appeler les pompiers. Une équipe de pompiers spécialisée dans les risques chimiques a été dépêchée sur les lieux, il s'agissait d'une fuite d'ammoniac dans le circuit de refroidissement d'un réfrigérateur.

Une partie des résidents placés en sécurité

Seuls les deux salariées de l'EHPAD ont été incommodées  par les émanations, un médecin leur a prescrit un et deux jours d'arrêt de travail. Par mesure de précaution, cinq résidents de l'étage concerné ont été placés en sécurité le temps de l'intervention précise la direction de l'établissement dans un communiqué. Ils ont pu regagner leur logement deux heures plus tard après ventilation des locaux.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu