Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

"La bête" de Saint-Clair, un simple renard galeux, a été tuée

vendredi 8 août 2014 à 10:26 Par David Meilhac, France Bleu Drôme Ardèche

La Bête de Saint-Clair a beaucoup fait parler d'elle : elle dévorait les poules dans la commune ardéchoise, a été prise en photo sans qu'on parvienne à dire de quelle espèce il s'agissait... Finalement, le renard galeux a été capturé et tué jeudi soir.

La Bête de St-Clair en Ardèche, finalement un simple renard galeux, a été tuée.
La Bête de St-Clair en Ardèche, finalement un simple renard galeux, a été tuée. - DR

L'histoire aura tenu en haleine tout le visage de Saint-Clair (Ardèche) mais aussi les communes alentour. Une bête rôdait depuis plusieurs semaines, dévorait les poules, et disparaissait sans qu'on puisse savoir à quelle espèce elle appartenait. Une photo avait été prise, elle posait plus de questions qu'elle n'apportait de réponses. FInalement, sa capture et sa mort entraînent la chute de la légende : il ne s'agissait que d'un renard galeux, sans queue, et à qui il manque la patte arrière gauche.

Une première capture

Une première fois, la bête avait été enfermée dans une volière par un habitant, juste après avoir tué trois volailles, le 19 juillet dernier. Mais l'animal avait pu fausser compagnie aux habitants avant d'être identifié. Les rumeurs allaient bon train : on parlait ici d'un chien, là d'un lynx voire d'un singe ou d'une hyène, d'où la difficulté de l'attraper. S'il s'agissait d'un animal protégé, il était interdit de tendre des pièges. Finalement, la préfecture a mandaté des lieutenants de louveterie pour surveiller le secteur et un aviculteur amateur avait obtenu l'autorisation de tirer sur l'animal pour protéger ses volailles. Des pièges ont également été installés. C'est sur l'un d'eux que le pauvre renard est venu se faire prendre, jeudi soir.