Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Médias – People

Le commissaire Dupin, héros de la célèbre série télé allemande en tournage en préfecture du Finistère

mardi 3 mai 2016 à 16:57 Par Anne Tréguer, France Bleu Breizh Izel

La préfecture du Finistère accueille pendant deux jours l'équipe du tournage de la célèbre série allemande sur les aventures du commissaire Dupin. La série connait un énorme succès en Allemagne et chaque épisode est suivi par plus de 4,5 millions de spectateurs.

Pasquale Aleardi alias commissaire Dupin
Pasquale Aleardi alias commissaire Dupin © Radio France - Anne Tréguer

Quimper, France

Le sud Finistère sert à nouveau de cadre aux enquêtes du commissaire Dupin. Jusqu’au 25 juin prochain, une équipe de cinéastes de la première chaîne publique allemande ARD tourne les quatrième et cinquième épisodes de la série culte en Allemagne respectivement intitulés « Fierté bretonne » et « Marée bretonne ».

Tournage des 4 ème et 5 ème épisodes des aventures de Dupin

Ils sont actuellement une quarantaine de professionnels à tourner à Concarneau, Quimper, Port Manech, la presqu’île de Crozon mais aussi sur l’archipel des Glénan. L’équipe tourne de nouvelles aventures du commissaire Dupin. Les téléfilms sont l’adaptation des best-seller de Jean-Luc Bannalec, pseudonyme de Jörg BONG dont les intrigues se passent dans le sud Finistère. Des aventures inédites puisque les épisodes ne sont pas encore sortis en librairie.

4,5 millions de spectateurs à chaque épisode

Les aventures du commissaire Dupin sont un véritable succès, le premier tome s’est vendu à plus d’un million exemplaires en Allemagne et est resté pendant plus d’un an parmi les meilleures ventes en librairie. La version télé des enquêtes de Dupin a autant de succès puisque chaque épisode est regardé par 4,5 millions de spectateurs.

Un tournage dans le bureau du préfet et la salle Jean Moulin

Installation des caméras dans la salle Jean Moulin  - Radio France
Installation des caméras dans la salle Jean Moulin © Radio France - Anne Tréguer

Pour les besoins de son enquête, Dupin est à Quimper et doit rencontrer le préfet du Finistère. Pendant deux jours, l’équipe de tournage prend donc ses quartiers dans la préfecture. Des scènes sont tournées jusqu’à ce mercredi soir dans les couloirs du cabinet du préfet mais aussi dans son bureau et dans le jardin ou encore dans la salle Jean Moulin, salle classée monuments historiques et ancienne salle qui accueillait les élus du conseil général.

Tournage dans le bureau du préfet - Radio France
Tournage dans le bureau du préfet © Radio France - Anne Tréguer

Un scénario classé Top Secret au ministère de l’Intérieur

La préfecture du Finistère a accepté tout de suite la demande du réalisateur Matthias Losel. Le scénario a été déposé au ministère de l’Intérieur dans les moindres détails et d’ailleurs ce document a été classé top secret car la version livre n’est pas encore diffusée en Allemagne. A la préfecture du Finistère, les quarante professionnels allemands présents pour le tournage sont obligés de montrer pattes blanches à chacune de leur entrée, plan vigipirate oblige !

Thomas Roth, le réalisateur pendant tournage d'une scène  - Radio France
Thomas Roth, le réalisateur pendant tournage d'une scène © Radio France - Anne Tréguer

« J’aime la Bretagne pour ses couleurs, son atmosphère « , Pasquale Aleardi  alias le commissaire Dupin.

Dans la série, le rôle du préfet est interprété par le célèbre acteur, Udo Samel.

Le rôle de commissaire Georges Dupin est joué par le comédien suisse italien Pasquale Aleardi. » Je suis très heureux et très honoré de venir en Bretagne pour ce film. Moi je l’aime parce qu’il y a les couleurs très spécifiques et très belles. Je n’ai jamais vu autant de belles couleurs différentes. Je comprends les peintres qui sont venus travailler ici, qui sont venus peindre les couchers de soleil. La mer, l’air sont très bons aussi pour la santé, c’est une magnifique région » dit-il dans un français presque parfait.

Pasquale Aleardi alias commissaire Dupin - Radio France
Pasquale Aleardi alias commissaire Dupin © Radio France - Anne Tréguer

« Nous sommes les bienvenus partout » se réjouit le réalisateur des enquêtes filmées du commissaire Dupin

Matthias Losel, producteur  - Radio France
Matthias Losel, producteur © Radio France - Anne Tréguer

Le réalisateur Matthias Losel est lui très content de tourner à Quimper et dans le sud Finistère. « Mon premier voyage en Bretagne je l’ai fait à l’âge de quinze ans lors d’un séjour scolaire et j’y ai rencontré mon premier amour. Je suis très content de pouvoir passer mon temps professionnel dans une région qui est tellement belle, authentique et sympathique. C’est un rêve. Nous sommes les bienvenus partout. Aujourd’hui c’est un vrai privilège de tourner ici dans la préfecture du Finistère à Quimper.

Sébastien Chevrier de la préfecture avec Udo Samel - Radio France
Sébastien Chevrier de la préfecture avec Udo Samel © Radio France - Anne Tréguer

Des agents de la préfecture comme figurants

Jocelyne est l’assistante du directeur de cabinet du préfet dans la vraie vie. Dans l’un des épisodes des enquêtes de Dupin, elle joue son propre rôle.

"C’est très rigolo, c’est amusant à faire. On a refait plusieurs fois la scène et pour une fois on ne se prend pas au sérieux" nous explique Jocelyne.

Une belle reconnaissance aussi de leur métier et Jocelyne d’ajouter : " oui je pense que c’est pour cela que j’ai pu jouer ce petit rôle dans ce film. C’est une vraie chance. Ils sont très sympathiques, c’est un vrai plaisir ! "

Une vocation est elle née pour Jocelyne ? "Oh je n’irai pas jusque là mais c’est à refaire !", nous confie, enjouée, la secrétaire du directeur de cabinet.