Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

La CGT revendique les coupures de courant pendant deux matches du Top 14 de rugby

-
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu

Les agents en grève contre la réforme des retraites ont éteint la lumière des projecteurs, ce samedi 21 décembre, lors de deux matches du Top 14 : Castres-Lyon et Agen-Toulouse. "Scandaleux" pour le maire d'Agen, qui dénonce une "coupure sauvage".

Un projecteur, dans un stade (illustration)
Un projecteur, dans un stade (illustration) © Maxppp - Alexandre MARCHI

Agen, France

D'un coup, les projecteurs se sont éteints, ce samedi, lors de deux matches de la 11e journée du Top 14 de rugby. Et sensiblement à la même période de jeu. D'abord dans le Tarn, lors de la rencontre opposant le Castres Olympique à Lyon. A la stupéfaction générale des 10.724 spectateurs, à la 50e minute, l'éclairage s'éteint au stade Pierre-Fabre. Il est 16h30 environ, il reste encore un peu de lumière de soleil, dans le ciel gris d'hiver, mais le match est arrêté, avant de reprendre un peu plus tard. Il se termine par une victoire de Castres 29-12. Un peu plus tard, le gestionnaire du réseau d'électricité Enedis indique qu'il s'agit d'un "acte malveillant" sur poste de distribution du quartier autour du stade. Enedis annonce vouloir porter plainte.

Deux heures plus tard, rebelote, mais à Agen cette fois, où le SUA affronte le Stade Toulousain au Stade Armandie. Mais là, la situation est plus problématique, car la nuit est tombée depuis bien longtemps quand le stade est plongé dans le noir. Seuls les panneaux publicitaires en bord de terrain restent éclairés, donnant une ambiance très spéciale, alors que les spectateurs en tribune allument les lampes-torches de leurs téléphones portables, pour essayer de ramener un peu de lumière.

"Scandaleux" pour le maire d'Agen Jean Dionis, qui indique dans un tweet avoir eu confirmation par Enedis qu'il s'agit là aussi d'un acte malveillant.

Un peu plus tard dans la soirée, la CGT Energie revendique ces deux coupures de courant, par le biais du compte Twitter du syndicat dans les Alpes-Maritimes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu