Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

La clinique d'Orthez veut se séparer du Dr Garola, l'un de ses chirurgiens emblématiques

lundi 8 janvier 2018 à 18:59 Par Mathias Kern, France Bleu Béarn

La direction de la clinique d'Orthez a entamé une procédure de licenciement à l'encontre du docteur Pierre Garola, présent depuis 12 ans, et artisan du maintien de l'établissement dans la ville. Une pétition a été lancée pour soutenir le chirurgien, dont la collaboration doit cesser fin février.

Une des  nouvelles salles d'opération de la clinique
Une des nouvelles salles d'opération de la clinique © Radio France - sophie peyridieu

Orthez, France

Le docteur Pierre Garola, chirurgien à la clinique d'Orthez, risque de ne plus pouvoir exercer à partir du 28 février, si la procédure de licenciement arrive à son terme, après 6 mois de préavis.  Le directeur de l'établissement, Claude Bernard, lui reproche ne pas avoir remboursé ses dettes, plus de 50 000 euros à régler à la clinique, ce qui pourrait mettre en péril la trésorerie.

Le directeur, Claude Bernard, reconnait que le départ du docteur Garola sera préjudiciable pour l'image de la clinique d'Orthez.

Le docteur Pierre Garola, président de la commission médicale, a porté à bout de bras le déménagement de la clinique dans des locaux refaits à neuf à l’hôpital, à l'été 2017. Il n'a pas souhaité s'exprimer sur le sujet, mais préfère attendre le 1er février et la décision de justice concernant son licenciement. 

Avant cette échéance judiciaire, une pétition de soutien au chirurgien a été lancée sur internet, signée "des patients, des amis et sympathisants" du docteur Pierre Garola.