Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : la colère des élus locaux après l'annonce du confinement prolongé sur la Côte d'Azur

-
Par , France Bleu Azur, France Bleu

Le confinement le week-end dans les Alpes-Maritimes, en place depuis deux semaines, a été prolongé au week-end du 13 et 14 mars annonce le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal à l'issue du Conseil des ministres. "Ce n'était pas ma recommandation" assure Christian Estrosi.

Promenade des Anglais à Nice
Promenade des Anglais à Nice © Radio France - Violaine ILL

Le confinement le week-end dans les Alpes-Maritimes, en vigueur depuis deux semaines, a été prolongé au week-end du 13 et 14 mars a annoncé le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal à l'issue du Conseil des ministres. Christian Estrosi précise sur Twitter : "Ce n'était pas ma recommandation" et le maire de Nice a décidé de réunir ce soir le Conseil Scientifique de la ville.

"Le gouvernement passe outre l'avis unanime des élus des Alpes-Maritimes de ne pas reconfiner le week-end" assure la sénatrice LR Dominique Estrosi Sassonne.

Pour la député LR de Nice Marine Brenier, "le taux d'incidence baisse, mais pour que cela se traduise dans le temps il faut vacciner massivement sinon le confinement sera considéré comme une mesure injuste "et elle ajoute "il n' y a plus de concertation !" 

Le confinement en vigueur depuis deux semaines le week-end

Le couvre-feu à 18 heures est en place depuis le début du confinement début janvier dans les Alpes-Maritimes et le confinement est en vigueur depuis deux semaines le week-end.

Le taux d'incidence reste très élevé ce mercredi 10 mars à 481 cas pour 100.000 habitants. C'est le taux le plus élevé des départements français, mais il est en baisse depuis une semaine, d'où l'espoir qui montait ces derniers jours pour de nombreux élus locaux de voir se lever cette mesure.

De plus de nombreux élus LR localement sont opposés au confinement jugé "contre productif" par Jean Léonetti car "les Azuréens ont tendance au contraire à se précipiter et s'agglutiner en même temps lors des horaires limités d'ouverture dans les magasins."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess