Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ouges : une enquête en cours après une altercation entre le maire et un groupe d'individus

-
Par , France Bleu Bourgogne, France Bleu

De nombreux élus de Côte-d'Or et d'ailleurs réagissent sur les réseaux sociaux à ce qu'ils qualifient d'agression du maire d'Ouges, dimanche en fin d'après-midi. L'enquête de gendarmerie est en cours, les auditions se poursuivent.

La mairie d'Ouges en Côte-d'Or.
La mairie d'Ouges en Côte-d'Or. © Radio France - Stéphanie Perenon

À Ouges, au sud de Dijon,  le maire, Jean-Claude Girard, aurait été agressé ce dimanche en fin d'après-midi pour avoir simplement demandé à un jeune de ne pas rouler avec son quad sur les bords du canal de Bourgogne, indique la gendarmerie de Côte-d'Or, confirmant une info  du Bien Public. 

Échange de coups

Le jeune en question, a priori pas originaire de la commune, aurait ensuite rameuté des proches pour en découdre, face à l'élu, soutenu par plusieurs administrés. D'après la gendarmerie, qui ne parle pas d'agression à ce stade de l'enquête, des coups ont ensuite été échangés de part et d'autre, peut-être, d'après Jean-Claude Girard, à l'aide d'une barre de fer. A l'heure qu'il est les mis en cause n'ont pas été interpellés.

Consternation et condamnation 

Sur les réseaux sociaux, les maires de toute la France réagissent à ce qu'ils qualifient d'agression, à commencer par François Rebsamen, le maire de Dijon, "consterné et en colère" sur son compte Twitter. Il réclame "l'interpellation et la condamnation" au plus vite des agresseurs. "S'attaquer à un maire, c'est bafouer les valeurs de la République" dit-il. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Ludovic Rochette, le président des maires de Côte-d'Or, est sur la même ligne : il évoque des actes inacceptables. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

La condamnation est du reste générale chez les élus de Talant, de Gevrey-Chambertin, ou encore chez François Patriat également le sénateur de Côte-d'Or.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Et comme on est en pleine campagne électorale, les mots se font plus forts et plus durs à mesure que l'on se déplace plus à droite sur l'échiquier politique. Chez Julien Odoul, candidat de l'extrême droite aux élections régionales en Bourgogne-Franche-Comté, on parle carrément de "racaille" et "d'ensauvagement des petites communes". L'affaire traverse même les frontières côte-d'oriennes, les élus de plusieurs communes d'Ile-de-France et même des Alpes Maritimes ont , eux aussi, apporté leur soutien à Jean-Claude Girard.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess