Politique

La colère des maires de l'Indre face à la baisse des dotations

Par Jérôme Collin, France Bleu Berry samedi 19 septembre 2015 à 19:03

Une banderole a été déployée devant l'hôtel de ville de Déols
Une banderole a été déployée devant l'hôtel de ville de Déols © Radio France - Jérôme Collin

Ce samedi, les maires de toute la France manifestaient contre la baisse de 30 % des dotations aux collectivités locales. Plusieurs communes du département ont organisé des rassemblements publics. A Déols par exemple, la population est venue apporter son soutien au maire.

Une centaine de personnes se sont réunies devant l'hôtel de ville de Déols samedi matin, vers 11 heures. Quelques élus, comme les maires de Montipouret et de Montierchaume, mais surtout des habitants. Des Déolois et Déoloises inquiets de savoir ce que va devenir leur commune avec la baisse des dotations.

1 350 000 euros de dotations en moins d'ici 2017 à Déols

L'Etat veut réduire de 30 % les dotations aux collectivités locales. Pour Déols, cela représente un manque à gagner de plus d'un million 300 000 euros d'ici 2017. Michel Blondeau, le maire UDI de Déols, a pris la parole pour exprimer son incompréhension. 

Michel Blondeau, maire de Déols : "Notre commune est en danger"

Hors de question à Déols d'augmenter les impôts locaux. Mais le risque, c'est que la qualité des services soit dégradée dans les prochaines années. Plus d'une cinquantaine de personnes ont signé la pétition lancée par l'Association des maires de France. Avec un objectif : que l'asphyxie des communes s'arrête.

Radio France
© Radio France - Jérôme Collin