Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

La colère des parents d'élèves après la dégradation de l'école Marc-Bloch à Montpellier

Par

Après les actes de vandalisme commis la semaine dernière à l'école primaire Marc-Bloch, dans le quartier des Hauts-de-Massane à Montpellier, une cinquantaine de parents d'élèves se sont rassemblés ce mardi en fin d'après-midi pour manifester leur colère et leur incompréhension.

Une cinquantaine de parents et d'habitants du quartier des Hauts-de-Massane ont participé à ce rassemblement Une cinquantaine de parents et d'habitants du quartier des Hauts-de-Massane ont participé à ce rassemblement
Une cinquantaine de parents et d'habitants du quartier des Hauts-de-Massane ont participé à ce rassemblement © Radio France - Guillaume Roulland

L'école élémentaire Marc-Bloch regroupe 15 classes et 219 élèves au total. Dans la nuit du lundi 17 au mardi 18 août, des inconnus ont pénétré à l'intérieur des salles de classe et commis une série d'actes de vandalisme et diverses dégradations. 

Publicité
Logo France Bleu

Portes et volets cassés, du matériel informatique endommagé, des dalles de plafond détruites. Des dégâts estimés à 30.000 euros au total.Les parents sont un peu sous le choc et dénoncent surtout une montée de la violence et des incivilités depuis plusieurs mois, sans avoir l'impression d'être réellement entendus.  

Mardi, une cinquantaine de parents se sont retrouvés, devant l'école, pour un rassemblement pacifique auquel la nouvelle équipe municipale à Montpellier a d'ailleurs apporté son soutien. Michael Delafosse, le maire, ainsi que deux de ses adjoints, ont participé à ce rassemblement.  

Promesse a été faite aux parents que tout serait remis en état pour la rentrée scolaire, et que des patrouilles de police seraient renforcées dans les jours qui viennent. 

"Quand on touche à l'école, on touche au coeur du quartier et aux enfants" déplore Manuella Delbecq la présidente de l'association des parents d'élèves de l'école Marc-Bloch. 

"C'est la partie visible d'une situation qu'on dénonce depuis plusieurs mois, voire des années. L'insécurité grimpe et on arrête pas de dire stop. Si ce sont des jeunes, il faut qu'il sachent que c'est l'école de leurs petits frères, petites soeurs, cousins ou cousines !"

Sébastien Cot, le nouvel adjoint chargé de la tranquillité à Montpellier a pour sa part déploré que ce soient "les quartiers populaires les premières victimes de ce type d'actes".

"Ce ne sont pas ceux qui enfreignent les règles qui vont faire la loi à Montpellier" a martelé le nouvel élu chargé de la sécurité dans la ville. 

Ma France : s'adapter au coût de la vie

Vous constatez l'augmentation constante des prix et la diminution de votre pouvoir d'achat ? Vous avez trouvé des astuces, des bons plans, vous avez changé certaines de vos habitudes pour vous adapter à l'inflation ? Réparation, covoiturage, location, échanges de services... France Bleu, en partenariat avec Make.org , vous invite à partager vos idées originales et solutions concrètes du quotidien, et à donner votre avis sur celles d'autres citoyens. Trouvons ensemble les moyens de faire face à la vie chère !

Publicité
Logo France Bleu