Faits divers – Justice

La colère des proches des victimes du double meurtre de Courtillers

France Bleu Maine lundi 28 juillet 2014 à 19:26

Manif dvt palais de justice le mans
Manif dvt palais de justice le mans © Radio France

Les proches de Laurence et Martine, tuées en juillet 2012, ont été reçus ce lundi après-midi par le vice-procureur du Mans. Ils ne comprennent pas comment le meurtrier présumé Antonio Fernandes a pu sortir de prison. La parquet évoque un vice de procédure et un courrier qui n'est pas arrivé au bon destinataire.

Tous ont pris leur voiture et on fait la cinquantaine de kilomètres depuis Courtillers pour venir crier leur colère. Voisins, amis, famille, ils étaient une cinquantaine devant le palais de justice. Sur les banderoles, on pouvait lire : "Qui fait la justice de la justice? " ou encore un provoquant : "Doit-on faire la justice nous-même?

Après une heure et demi d'entretien, Christelle, la soeur de la victime, est ressortie du bureau du vice-procureur avec très peu d'éléments nouveaux.

Antonio Fernandes ne retournera pas en prison avant son procès

Christelle, comme toute sa famille, attend maintenant de savoir si le meurtrier presumé devra porter un bracelet électronique, comme elle le demande. Pour cela il faudra attendre jeudi. Un débat est prevu ce jour-là entre le juge d'instruction et Antonio Fernandes, qui viendra donc en Sarthe, par ses propres moyens et malgré son interdiction de mettre les pieds dans le département.