Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

La compagnie Sunwing sert du mousseux au lieu du champagne : des milliers de passagers canadiens auraient été floués

lundi 30 octobre 2017 à 6:03 Par Eric Turpin, France Bleu Champagne-Ardenne et France Bleu

Après la plainte d'un passager canadien contre Sunwing Airlines pour avoir servi du mousseux au lieu de champagne lors d'un vol pour Cuba, l'affaire de publicité mensongère prend de l'ampleur. L'avocat de Daniel MacDuff estime entre 500 000 et 1 million le nombre de passagers floués en trois ans.

Un avion de la compagnie Sunwing Airlines
Un avion de la compagnie Sunwing Airlines - © Eddie Maloney / Creative Commons

Après la plainte d'un passager canadien contre Sunwing Airlines pour avoir servi du vin mousseux à la place du champagne, l'affaire prend de l'ampleur au Québec. « On estime entre 500 000 et 1 million le nombre de passagers floués ces trois dernières années », affirme Me Sébastien Paquette, l'avocat de Daniel MaDuff, que nous avons pu joindre à Montréal.

Lors d'un vol pour Cuba, son client s'est vu servir du mousseux alors que la compagnie aérienne promettait du champagne. Daniel MacDuff avait choisi Sunwing justement parce que c'était la seule compagnie à offrir ce service, à l'aller comme au retour, comme le mentionne son billet d'avion. De fait, on ne lui a rien servi lors du vol retour à Québec, ni mousseux, ni champagne.

Sunwing a fait de la publicité pour vanter son service champagne

Dans cette affaire, la publicité mensongère ne fait aucun doute selon Me Sébastien Paquette. « Sunwing a fait de la publicité sur internet, dans les aéroports ou au bord des routes. On voit des vacanciers qui tiennent des flûtes de champagne. On attire l'attention sur le champagne. Le consommateur qui regarde ça à froid pense qu'on va lui servir du champagne », analyse l'avocat québécois.

Plus de 1.600 passagers qui se disent floués eux aussi par la compagnie Sunwing Airlines se sont manifestées depuis la plainte en justice de Daniel MacDuff. Me Sébastien Paquette a décidé donc de déposer un recours collectif devant la justice. Si ce recours est autorisé par la Cour suprême du Québec, un procès aura lieu.

Depuis la plainte de Daniel MacDuff, la compagnie aérienne Sunwing Airlines a retiré sur son site internet toute allusion au champagne. Il est mentionné vin mousseux servi au vol aller seulement. Malgré sa mésaventure, le québécois n'a pas perdu son humour. « Si j’avais été dans un restaurant je me serais levé et je serais parti, mais bien assis et attaché dans un avion à 12 000 mètres d’altitude, c'est plus compliqué », ironise t-il dans un échange de courriels.