Faits divers – Justice

La Cour de cassation dira le 10 janvier si le groupe de Tarnac doit être jugé pour terrorisme ou non

Par Philippe Graziani, France Bleu Creuse, France Bleu Limousin et France Bleu mardi 13 décembre 2016 à 17:17

C'est le 11 novembre 2008 que ceux qu'on a appelés les 9 de Tarnac" ont été interpellés
C'est le 11 novembre 2008 que ceux qu'on a appelés les 9 de Tarnac" ont été interpellés © Maxppp - Vincent Moulin

La Cour de cassation examinait ce mardi le pourvoi formulé par le Parquet général de Paris et la SNCF contre l'abandon de l'accusation de terrorisme pour le groupe de Tarnac. L'affaire a été mise en délibéré au 10 janvier.

Après huit ans de procédures et de rebondissements, c'est la Cour de cassation qui tient peut-être entre ses mains l'avenir de l'affaire Tarnac. Le 28 juin dernier la chambre de l'instruction de la Cour d'appel de Paris avait confirmé l'ordonnance des juges qui préconisait d'abandonner la qualification de terrorisme dans l'affaire des sabotages des lignes TGV en 2008, dont Julien Coupat et les membres du groupe de Tarnac sont accusés.

Le Parquet général et la SNCF avaient alors formulé un pourvoi en cassation. Celui-ci a été examiné ce mardi. L'avocat général de la Cour de cassation a plaidé le rejet du pourvoi. La cour a mis son jugement en délibéré au 10 janvier.