Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : L'affaire Vincent Lambert

Vincent Lambert : la Cour européenne des droits de l’homme rejette la requête des parents

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne, France Bleu

La Cour européenne des droits de l'homme a rejeté ce mardi la requête des parents de Vincent Lambert contre l'arrêt des soins. Il avait validé la semaine dernière la décision d'arrêter les soins de leur fils, dans un état végétatif depuis 10 ans.

La CEDH
La CEDH © Maxppp - Patrick Seeger

Reims, France

Nouveau revers pour les parents de Vincent Lambert : la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) a rejeté ce mardi la requête des parents contre la décision du Conseil d’Etat. Elle avait déjà pris cette décision en 2015. Le Conseil d'Etat a validé la semaine dernière la décision d'interrompre les soins de Vincent Lambert. Ce patient tétraplégique en état végétatif est hospitalisé à  Reims depuis dix ans. Accidenté lors d’un accident de la route en 2008, il est aujourd’hui âgé de 42 ans. 

La CEDH prononce aussi une interdiction de sortie du territoire de Vincent Lambert. Les parents de Vincent, qui s'opposent à la fin de vie, ont aussi saisi l'ONU, plus précisément le comité international pour les droits des personnes handicapés.

François Lambert, le neveu de Vincent estime qu'aujourd'hui "rien ne s'oppose donc à ce que la décision d'arrêt des soins soit appliquée (...) Il revient donc au médecin en charge de Vincent, et à sa hiérarchie, de mettre les moyens nécessaires pour que Vincent puisse enfin partir".