Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

"La Covid n'a rien changé, on travaille toujours autant" : en patrouille avec les gendarmes de Côte-d'Or

-
Par , France Bleu Bourgogne

Pas de bamboche pour eux, ce soir de la Saint-Sylvestre. 540 gendarmes et policiers sont mobilisés en Côte-d'Or pour assurer le respect du couvre-feu et encadrer les éventuels débordements. Au quotidien, la covid a évidemment changé des choses, mais les missions principales sont restées les mêmes.

L'adjudante Gorin et le gendarme Omnes, en opération "tranquillité vacances"
L'adjudante Gorin et le gendarme Omnes, en opération "tranquillité vacances" © Radio France - Lisa Guyenne

À la gendarmerie d'Arc-sur-Tille, en Côte-d'Or, nous rejoignons l'adjudante Gorin et le gendarme Omnes, en route pour surveiller une poignée de maisons vides. Le dispositif "tranquillité vacances", d'ordinaire bien utile pendant les fêtes, est évidemment moins pertinent depuis que la Covid s'est invitée dans nos vies. "Avec le confinement, les gens sont moins partis en vacances et donc plus présents chez eux, ils s'absentent moins."

En patrouille avec les gendarmes d'Arc-sur-Tille

"Notre travail, c'est de couvrir le terrain au maximum"

Résultat : trois maisons seulement à surveiller dans le secteur d'Arc-sur-Tille, 77 sur toute la Côte-d'Or. Mais pas question de se relâcher : "Malgré tout, les cambriolages continuent, il faut que les gens restent vigilants." Et les gendarmes ont toujours à faire, assurent-ils : enquêtes, contrôles routiers, violences intrafamiliales... "Notre travail, c'est de couvrir le terrain au maximum. On est toujours dans la surveillance des résidences, des commerces, des lieux de culte, des écoles...

Ils patrouillent tous les jours, et s'arrêtent pour discuter. Comme avec ce boulanger de Saint-Julien, qui reçoit régulièrement des visites de courtoisie des gendarmes. "Les voir, discuter un peu avec eux, ça rassure toujours. On sait qu'on peut les appeler en cas de problème, on les connaît." "Le gendarme ne compte pas ses heures. On travaille toujours autant !", sourit l'adjudante.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess