Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La cycliste du Blanc Marion Sicot porte plainte pour harcèlement sexuel contre son ancien manager

-
Par , France Bleu Berry, France Bleu
Le Blanc, Communauté de communes Brenne - Val de Creuse, France

La cycliste blancoise dénonce le harcèlement sexuel que lui aurait fait subir son ancien directeur sportif. Il lui demandait des photos d'elle en sous-vêtements.

Marion Sicot lors d'une interview diffusée dans l'émission Stade 2, en mars 2020
Marion Sicot lors d'une interview diffusée dans l'émission Stade 2, en mars 2020 - Capture d'écran France TV Sport

Marion Sicot, cycliste professionnelle du Blanc, attaque en justice son ancien directeur sportif pour harcèlement sexuel. Elle a porté plainte contre Marc Bracke, qui était son manager au sein de l'équipe Doltcini-Van Eyck Sport. Dans une interview diffusée sur France 2 en mars dernier, Marion Sicot affirmait que son directeur sportif lui demandait d'envoyer des photos d'elle en sous-vêtements. "Il me disait que j'étais trop grosse, que je ne marchais pas", précisait la cycliste dans l'émission Stade 2.

Des photos en sous-vêtements demandées par son directeur sportif

"Cette plainte est importante. Avant, c'était moi qui avait honte. Aujourd'hui, je pense que c'est plutôt à lui d'avoir honte de ce qu'il a fait. Je peux avancer pour qu'il ait peut-être une condamnation pour ce qu'il a fait. C'est une étape pour dire que j'avance, que le moral va mieux", réagit Marion Sicot sur France Bleu Berry, ce lundi soir. 

Officiellement, le directeur sportif réclamait l'envoi de ces photos afin de contrôler son poids et sa forme physique. Mais l'athlète ne l'a pas vécu de cette façon, évoquant une "pression malsaine" et affirmant avoir été mise à l'écart de l'équipe au moment où elle n'envoyait plus de photos. "Mon ancien manager me demandait des photos en sous-vêtements, devant et derrière, tous les lundis. Et puis ensuite, il a voulu des photos en string, beaucoup plus intimes", explique Marion Sicot. L'équipe cycliste belge avait catégoriquement nié toute intention sexuelle chez le directeur sportif, assurant qu'il avait cessé de réclamer ces envois de photos une fois qu'elle avait retrouvé un poids "acceptable".

Pour Marion Sicot, le dépôt de plainte est une nouvelle étape dans sa reconstruction. Interview : Régis Hervé

Marion Sicot risque une suspension de quatre ans de toutes compétitions sportives pour dopage. Elle avait utilisé de l'EPO trois jours avant une course. Elle dit l'avoir fait dans l'espoir de réaliser une bonne performance et pouvoir regagner la confiance de son directeur sportif.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu