Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

La décision concernant la deuxième demande de libération de Patrick Balkany sera rendue le 13 novembre

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

La deuxième demande de remise en liberté du maire LR de Levallois-Perret, Patrick Balkany, était examinée ce mardi après-midi. La décision a été mise en délibéré au 13 novembre.

 Patrick Balkany lors de son arrivée au tribunal, le 13 septembre 2019
Patrick Balkany lors de son arrivée au tribunal, le 13 septembre 2019 © Maxppp -

Patrick Balkany saura le 13 novembre s'il peut sortir de prison. La cour d'appel de Paris examinait ce mardi la deuxième demande de remise en liberté du maire LR de Levallois-Perret, liée à sa condamnation pour blanchiment de fraude fiscale. La décision a été mise en délibéré. La première demande de remise en liberté de Patrick Balkany, portant sur le premier volet de l'affaire pour laquelle il a été doublement condamné, a déjà été acceptée le 28 octobre dernier mais il n'a pas pu sortir de prison. Il faut en effet attendre la décision dans le deuxième volet de l'affaire. Patrick Balkany est incarcéré à la maison d'arrêt de la Santé depuis six semaines, après ces deux condamnations. La première pour fraude fiscale, le 13 septembre, à quatre ans de prison avec mandat de dépôt. Ensuite pour blanchiment aggravé, le 18 octobre, à cinq ans de prison et un nouveau mandat de dépôt

Balkany met en avant son âge et son état de santé

Comme lors de sa première demande, Patrick Balkany a mis en avant son âge (71 ans) et son état de santé, notamment son opération d'une tumeur dans le dos et des fragilités cardiaques pour convaincre les juges. "Je veux sortir car j'ai des soucis de santé", a-t-il plaidé. L'avocat général a insisté, pour sa part, sur les risques de fuite de Patrick Balkany : "Il y a un risque possible, plausible, prévisible, et M. Balkany n'en est pas exempt. Le risque de fuite est un motif toujours fondé." Un argument déjà balayé par Eric Dupond-Moretti le défenseur du maire de Levallois-Perret, lors de l'audience précédente. "Sa femme est ici, sa famille, sa maison : c'est scandaleux de dire qu'il y a un risque de fuite", d'autant que "son passeport est entre les mains de la justice française" avait expliqué l'avocat.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu