Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

La délinquance est en hausse à Oloron au premier trimestre 2018

mardi 17 avril 2018 à 18:29 Par Alexandre Vau, France Bleu Béarn

La préfecture a communiqué, mardi, les chiffres de la délinquance du 1er trimestre 2018. Ils sont en hausse dans tous les secteurs. C'est dans ce contexte qu'une convention de coordination a été signée entre police municipale et gendarmerie nationale.

Hervé Lucbéreilh et Gilbert Payet ont signé une convention entre police et gendarmerie.
Hervé Lucbéreilh et Gilbert Payet ont signé une convention entre police et gendarmerie. © Radio France - Alexandre Vau

Pau, France

La délinquance est en hausse en ce début d'année 2018 à Oloron. La préfecture a communiqué, mardi, les chiffres du 1er trimestre 2018 : violences (+32%), vols (+3%), doublement des cambriolages qui passent de 8 à 16. Les chiffres sont néanmoins bas. Mais c'est dans ce contexte que le maire d'Oloron Hervé Lucbéreilh et le préfet des Pyrénées-Atlantiques Gilbert Payet ont signé une convention de coordination entre la police municipale et la gendarmerie. 

Attention, il y a des petits ferments qui ne vont pas.

Le maire d'Oloron, Hervé Lucbéreilh.

Une année 2017 inquiétante

On se souvient du jeune de 25 ans agressé début 2017. S'en est suivi une manifestation contre la violence organisée sa mère. En octobre, une vieille dame est poignardée chez elle par un déséquilibré.

Oloron aura d'ici quelques semaines un deuxième policier municipal (toujours non armé), plus précisément une policière. La ville a décidé aussi de se doter d'ici la fin de l'année de douze premières caméras de surveillance.