Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La demande de contre-enquête sur le crash de la Germanwings "très choquante pour les familles" selon le SNPL

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Azur, France Bleu
Alpes-de-Haute-Provence, France

Le père du copilote à l'origine du crash de l'A320 de la Germanwings en 2015 au sud des Alpes s'apprête à demander une contre-enquête et met en doute la thèse du suicide. Une demande très choquante pour les familles, selon Yves Deshayes vice-président du Syndicat National des Pilotes de Ligne.

crash Germanwings
crash Germanwings © Maxppp - maxppp

Yves Deshayes du Syndicat National des Pilotes de Ligne (SNPL), invité de France Bleu Azur, s'est exprimé deux ans après le crash de l"A320 qui a fait 149 morts dans les Alpes du Sud près de Vernet.

Il réagit sur l'annonce de la conférence de presse ce vendredi matin à Berlin du père du copilote Andreas Lubitz, qui dénonce l'enquête qui mettait en cause la responsabilité de son fils. Il refuse la thèse du suicide.

"C'est très choquant pour les familles et je comprends qu'elles le soient. D'après ce que j'ai vu et lu du rapport du Bureau Enquête Accidents, je ne vois pas d'éléments qui permettent de mettre en doute le scénario avancé par le BEA. Après s'il y a des éléments nouveaux on regardera, mais je comprends que cela puisse choquer les familles des victimes."

Pour Yves Deshayes, le cas dépressif de Lubitz était connu, notamment de son employeur. "On va attendre les procès, mais vraisemblablement il peut y avoir eu dysfonctionnement. Vous pouvez avoir mis en place toutes les procédures mais à un moment donné il faut qu'elles soient respectées."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess