Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Creuse : l'enseigne de Carrefour Contact saccagée à Bénévent-l'Abbaye

-
Par , France Bleu Creuse

Entre 3h et 4h du matin, deux personnes ont arraché une partie de l'enseigne de Carrefour Contact à Bénévent-l'Abbaye en escaladant le toit. Les images de vidéosurveillance permettent d'identifier deux jeunes, visiblement mineurs.

Le toit du magasin Carrefour Contact de Bénévent l'Abbaye saccagé ce mercredi 17 juillet
Le toit du magasin Carrefour Contact de Bénévent l'Abbaye saccagé ce mercredi 17 juillet - Nicolas Liaigre

Bénévent-l'Abbaye, France

Il manque plusieurs lettres à l'enseigne du magasin Carrefour Contact de Bénévent-l'Abbaye ce mercredi 17 juillet. Les images de vidéosurveillance permettent de voir que deux adolescents ont rodé autour de l'enseigne un peu avant 4h du matin avant de monter sur le toit. "Ils ont grimpé à l'arrière du magasin, probablement grâce à une gouttière et ils sont sûrement montés sur les moteurs des frigos", raconte Nicolas Liaigre, le responsable du magasin. Les deux ados ont arraché et fait tombé sur le toit et sur le sol toutes les lettres du mot "contact" mais aussi le "f" de Carrefour.

Mis en fuite par un voisin

Nicolas Liaigre, le responsable du magasin a été prévenu vers 4h du matin : "C'est un voisin qui a donné l'alerte, explique-t-il. Il a fait fuir les deux jeunes en leur disant que ce qu'ils faisaient n'était pas bien. Ils ont alors sauté du toit et ils ont couru vers un lotissement." Une plainte a été déposée auprès de la gendarmerie.  Les deux jeunes sont recherchés. Pour l'instant, impossible d'évaluer le montant du préjudice. Des branchements électriques ont aussi été abîmés.