Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

La direction des impôts s'explique après la note interne

jeudi 22 octobre 2015 à 18:03 Par Laure Debeaulieu, France Bleu Azur et France Bleu

Après la note interne révélée par France Bleu Azur ce matin, dans laquelle il est demandé aux agents d'accueil d'appliquer des mesures pour que le public préfère les services en ligne, la direction des impôts avance une mauvaise interprétation.

Christian Guicheteau, directeur départemental des finances publiques
Christian Guicheteau, directeur départemental des finances publiques © Radio France - Jean-Baptiste Marie

Nice, France

La note interne, distribuée aux agents d'accueil du centre départemental des impôts à Nice le 28 septembre dernier, est significative. Elle recommande de mettre en place 5 mesures pour décourager le public et l'inviter à  préférer les service en ligne. Une information révélée ce matin par France Bleu Azur . 

La direction contactée dés hier et qui n'avait pas jusque-là souhaité réagir, a finalement donné ce jeudi des explications à la presse. Pour Christian Guicheteau, directeur départemental des finances publiques à Nice, la note a été mal interprétée. 

Le directeur départemental des services fiscaux des Alpes-Maritimes

Les syndicats  CGT, FO et Solidaires de la DGFIP  n'apprécient pas "la mauvaise interprétation" soulignée par la direction. Pour eux , la note vise à exclure une certaines franges de contribuables, celle qui n'a pas accès à Internet. Les organisations qui, dans leur préavis de grève, déposé pour le 2 novembre, vont rajouter cette revendication.

>> LIRE AUSSI : Les services des impôts de Nice privilégient internet au détriment de l'accueil du public