Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

La Dordogne reste l'un des départements les plus sûrs de France

mardi 12 février 2019 à 18:53 Par Emmanuel Claverie, France Bleu Périgord

La Dordogne reste un département peu concerné par les problèmes de délinquance. Le département est 79ème sur 96 en matière d'agressions et de crimes, et 77ème pour les affaires de cambriolages et de vols.

Le nombre de cambriolages de logements a baissé de 17 % l'année dernière en Dordogne (photo d'illustration)
Le nombre de cambriolages de logements a baissé de 17 % l'année dernière en Dordogne (photo d'illustration) © Maxppp - Maxppp

Périgueux, France

Voilà qui va peut-être convaincre un certain nombre de personnes supplémentaires de venir s'installer en Périgord! La Dordogne reste dans le bas du classement des départements les plus touchés par la délinquance. Au 79ème rang  sur 96 pour les atteintes volontaires à l'intégrité physique et 77ème pour les atteintes aux biens. 

Une forte baisse des cambriolages des logements en 2018

Le nombre de cambriolages de logements a baissé de 17% l'année dernière, avec 320 faits constatés contre 589 en 2017.  "Une baisse qui nous tient à coeur" se réjouit le colonel Lionel Nicot, qui commande le Groupement de gendarmerie de la Dordogne. _"Elle est le principe même de la police de sécurité du quotidien qui a été mise en place au 1er janvier 2018 avec la volonté de l'ensemble des forces d'être plus présentes sur le terrain, notamment dans le cadre de la prévention. Cette prévention prend la forme d'un contact plus régulier avec nos élus, avec nos commerçants qui sont présents sur le terrain. Elle cible aussi les populations à risque qui sont aussi bien les seniors avec des réunions de prévention sur les atteintes aux biens, sur les vols par ruse, sur les cambriolages, les précautions à prendre que nos collégiens sur les dangers d'internet, le harcèlement scolaire qui est une vraie problématique aujourd'hui. L'ensemble de nos adolescents ont des téléphones portables et se retrouvent confrontés également à ce type de délinquanc_e."

Les violences au sein du cercle familial augmentent

Si les violences avec armes ont baissé, passant de 15 en 2017, à 11 en 2018, les vols sans violence contre les personnes (vols à la tire, vols dans les lieux publics) ont eux augmenté de 8,37% avec 2576 faits constatés l'année dernière. 

Mais l'augmentation la plus préoccupante concerne les violences intrafamiliales, en hausse de 4.6% par rapport à 2017. C'est le 3ème motif d'intervention des gendarmes derrière les accidents de la route et les cambriolages, avec 858 sorties l'année dernière. "Ce que je constate au plan judiciaire, commente Jean-François Mailhes, le procureur de la république de Périgueux, c'est que ce sont toujours des faits teintés de prise d'alcool et d'alcoolisme qui mènent au passage à l'acte. L'autorité judiciaire est déterminée à traiter au plus près ces dossiers avec -s'il le faut- des mesures de contrôle judiciaire et d'éloignement du conjoint violent. Les violences faites aux femmes représentaient, en 2018, 82% des violences intrafamiliales.