Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

La famille de Tiphaine Véron de retour au Japon un an après la disparition de la Poitevine

-
Par , France Bleu Poitou, France Bleu

Le 28 juillet, ça fera un an jour pour jour que la Poitevine Tiphaine Véron est portée disparue au Japon. Elle n'a pas donné signe de vie depuis son départ pour une randonné seule dans la région de Nikko. Ses proches veulent organiser une marche dimanche et viennent d'arriver sur place.

Illustration : des affiches sont placardés dans la région de Nikko au Japon, pour retrouver Tiphaine Véron.
Illustration : des affiches sont placardés dans la région de Nikko au Japon, pour retrouver Tiphaine Véron. © AFP - KAZUHIRO NOGI

Poitiers, France

La mère et le frère de Tiphaine Véron sont arrivés dans la nuit du 23 au 24 juillet au Japon. Un nouveau voyage, un an presque après la disparition de la Poitevine de 36 ans partie seule pour une randonnée dans la région de Nikko, ses proches veulent rencontrer les autorités locales. Ils souhaitent aussi organiser une marche, dimanche, un an tout juste après la disparition de Tiphaine le 29 juillet 2018. 

L'enquête n'a toujours pas permis de retrouver sa trace

"On espère par notre présence remuer les esprits, explique Sybille, la soeur de Tiphaine. Et pourquoi pas pousser quelqu'un à parler et peut-être même la personne qui est responsable de sa disparition." Sybille a accompagné ses proches a l'aéroport et a répondu aux questions de France Bleu : "Tiphaine ne mérite pas, qu'on ne la retrouve pas. On lui doit ça!"

Choix de la station

France Bleu