Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

La fédération des chasseurs de l'Orne déboutée face à Luc Besson

La fédération des chasseurs de l'Orne réclamait 110.000 euros à Luc Besson pour des dégâts commis sur des cultures par des cerfs près de sa propriété ornaise de la Trinité-des-Laitiers. Elle a été déboutée par le tribunal d'instance d'Argentan. Elle annonce qu'elle va faire appel de cette décision.

La propriété de Luc Besson à la La-Trinité-des-Laitiers dans l'Orne abrite une centaine de cerfs.
La propriété de Luc Besson à la La-Trinité-des-Laitiers dans l'Orne abrite une centaine de cerfs. © Radio France - Llatas Edith

Argentan - France

Luc Besson a gagné son procès face aux chasseurs de l'Orne. Assignés par la fédération pour des dégâts commis sur des cultures jouxtant sa propriété de la Trinité-des-Laitiers, le réalisateur français ne doit finalement rien leur verser selon la décision rendue ce 26 décembre 2019 par le tribunal d'instance d'Argentan. Une décision que ne comprend pas la fédération des chasseurs qui annonce qu'elle va faire appel. Une nouveau procès aura donc lieu à Caen.

Un très beau cadeau de Noël pour l'avocat de Luc Besson

Une centaine de cerfs vivent sur la propriété de Luc Besson, vaste de 160 hectares. Et hormis un plan de chasse accepté en 2017, le réalisateur français refuse que les chasseurs viennent sur ses terres. Selon les agriculteurs voisins, le gros gibier commet des dégâts. "Il y en a pour environ 110.000 euros", rapporte Charles Lagier, l'avocat de la fédération des chasseurs, "nous avons produit tous les dossiers d'indemnisation à l'audience". Pour autant, la justice ne tient pas le cinéaste pour responsable de ces dégâts. "C'est un très beau cadeau de Noël", réagit Jean-Marc Descoubes, l'avocat de Luc Besson. "Le tribunal constate qu'il n'y a pas de concentration anormale de cervidés sur la propriété de mon client. Rien ne démontre par ailleurs que les dégâts sur les champs voisins proviennent de ces cerfs.

"Luc Besson ne vit pas sur une île déserte !" selon l'avocat des chasseurs

"Nous allons interjeter appel de cette décision", indique Maître Lagier, "parce que nous ne la comprenons pas." Le tribunal ne tire pas les conclusions de ce qu'il constate estime-t-il. Et l'avocat des chasseurs s'emporte. "Luc Besson ne vit pas sur une île déserte. Il a des voisins ! C'est un peu l'inverse de la révolution française ce qui se passe ici. Avant les paysans supportaient la chasse des nobles qui dévastait leurs cultures, et là c'est l'inverse on ne chasse pas, parce qu'on est contre la chasse, et on provoque de ce fait des dégâts aux exploitations agricoles !"

Il va faire appel de cette décision devant la cour d'appel de Caen.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu