Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

La "fille du Christ" en procès à Thonon-les-Bains pour abus de confiance

mardi 9 octobre 2018 à 6:48 Par Christophe Van Veen, France Bleu Pays de Savoie

Ce mardi 9 octobre, une habitante de Haute-Savoie rend des comptes à la justice des hommes. Elle se présente comme la "fille du Christ" et "la réincarnation de Jeanne d'Arc". Ce qui fait beaucoup, quand même.

Christ
Christ © Radio France - Ferdinand Ostrop

Lullin, France

Pas une audience divine, mais pas loin. La "fille du Christ" est convoquée devant le tribunal correctionnel de Thonon-les-Bains (Haute-Savoie) ce mardi 9 octobre. La justice enquête sur des donations qui auraient dû financer son association mais qui semblent avoir été utilisées dans sa vie quotidienne.

Où sont passés les 120.000 euros ?

Sylvie Letrouit, de son vrai nom, est poursuivie pour des faits fort prosaïques en effet, car elle est soupçonnée d'avoir détourné des fonds destinés à l'association qu'elle préside : "Les clés du futur". 

Cette sexagénaire fringante a déjà annoncé qu'elle n'assistera pas à son procès terrestre, ce mardi. En tant que "fille du Christ", elle ne s'abaissera pas à rendre des comptes à la justice des hommes.  Pourtant, les comptes ne sont pas très bons, d'après les enquêteurs qui ont épluché durant une année ses ordinateurs et tous les documents comptables. 

Trois personnes dont une Haut-Savoyarde sont parties civiles, déclarées avant le procès de Thonon. D'autres trop généreux donateurs ont  alimenté le train de vie du gourou.  Elle aurait utilisé des dizaines de milliers d'euros pour ce qu'elle appelle "les frais de représentation".  Représenter Christ sur Terre, évidemment, c'est un sacré budget pour celle qui se fait appeler Sylvie Letrouit Christ (SLC ).  

Son compte Twitter culmine à trois abonnés Son site internet exalte des sentences comiques - du style "Voir avec le cœur du futur juste, c'est ouvrir la porte du futur" - et des dessins de croix, de cœur et de lumière que ne renieraient pas un élève de CM1.  La fille directe du Christ se définit comme le portail de la hiérarchie planétaire. Le portail, c'est elle qui en a les clés, "les clés du futur", les clés d'or en l'occurrence.

Une ancienne adepte de l'Ordre du Temple Solaire

Cette femme de 62 ans a un casier judiciaire vierge, mais son passé ésotérique ne l'est pas. Elle vit dans un village du Haut-Chablais, près de la frontière Suisse. La Suisse où est né l'Ordre du temple Solaire, qui a entraîné dans son sillage 74 morts lors de plusieurs suicides collectifs.  

Sylvie Letrouit en fut adepte , tout comme certains de ses fidèles. C'est la crainte de manipulations dangereuses qui ont amené la Miviludes, vigie des dérives sectaires, à saisir le parquet de Thonon-les-Bains en janvier 2017. 

Après enquête, le danger principal pour les crédules semblerait menacer essentiellement leur compte en banque.