Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

La fin de l'épidémie de sida en 2030 ?

vendredi 1 décembre 2017 à 18:56 Par Philippe Thomain, France Bleu Gard Lozère

L'information, c'est la clef pour lutter contre l'épidémie de sida qui a encore tué un million de personnes dans le monde en 2016. L'information pour mieux combattre cette maladie et espérer, comme les bénévoles de l'association AIDES, en voir la fin en Europe en 2030.

Le stand de AIDES et la camionnette de dépistage, place du 11 novembre à Nîmes
Le stand de AIDES et la camionnette de dépistage, place du 11 novembre à Nîmes © Radio France - Philippe Thomain

Nîmes, France

Combattre les idées fausses sur les modes de transmission, faire le point sur sa situation avec le dépistage et se protéger, ce sont les messages qu'ont martelés les bénévoles de l'association AIDES vendredi 1er décembre, place du 11 novembre à Nîmes, lors de la journée mondiale de lutte contre le sida. Informer car le sida tue encore : un1 million de personnes en 2016.

Et derrière la table offrant préservatifs et petits livres d'information, une camionnette. Une fourgonnette pour le dépistage, un dépistage réalisé en 15 minutes à partir d'une goutte de sang prélevé au bout d'un doigt. Un dépistage ultra-rapide et une information précise, pour que chacun sache à quoi s'en tenir.

reportage avec les bénévoles de AIDES, place du 11 novembre à Nîmes

Sur les 150.000 personnes séropositives vivant en France, environ 25.000 l'ignorent, d'où l'importance du dépistage pour avoir le bon comportement, le comportement sans risque pour soi et pour les autres.

Et les bénévoles de AIDES l'affirment, avec les traitements actuels et un comportement responsable, l'épidémie de sida pourrait prendre fin en Europe en 2030.