Faits divers – Justice

La gendarmerie d'Arcachon se dote d'un espace d'accueil pour les jeunes victimes d'agressions sexuelles

Par Stéphane Hiscock, France Bleu Gironde mardi 27 septembre 2016 à 4:00

La salle "Mélanie"
La salle "Mélanie" © Radio France - Stéphane Hiscock

La salle "Amélie", inaugurée ce lundi soir à la brigade d'Arcachon, est un espace réservé à l'audition de jeunes mineurs victimes d'agressions sexuelles. Elle a été financée par l'association La Mouette.

Cette petite salle ressemble à une chambre d'enfant avec des jouets, des puzzles et des poupées. Elle est dotée d'une caméra afin d'enregistrer les auditions. C'est l'association de protection de l'enfance La Mouette qui a financé sa construction.

C'est la deuxième salle du genre à voir le jour en Gironde. Jusqu'à présent seul Bordeaux était doté d'un tel équipement. L''Aquitaine en compte 15, toutes financée par l'association La Mouette. Cet espace permet aux enfants victimes d'agressions sexuelles de se confier plus facilement aux enquêteurs loin du brouhaha habituel d'une brigade de Gendarmerie. Elle permet de libérer la parole des enfants.

Il nous fallait un lieu où l'enfant peut être en confiance, où il peut s'exprimer par la parole ou par la forme de dessins ou en nous montrant du doigt une partie du corps sur un poupon

— L'adjudant Sylvaine, formée à l'audition des jeunes victimes d'agressions sexuelles

L'adjudant Sylvaine

L'an passé une quarantaine d'affaires de ce type ont été traitées par la police et la gendarmerie sur le territoire du Bassin d'Arcachon