Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

La gendarmerie de l'Yonne multiplie les contrôles pour lutter contre les conduites addictives

-
Par , France Bleu Auxerre

Le nombre de tués sur les routes de l'Yonne ne baisse toujours pas alors que diverses actions ont été mises en place. Dans un tiers des accidents mortels observés en zone gendarmerie, l'alcool est responsable. Des contrôles vont donc se multiplier.

Les contrôles contre les conduites addictives vont s'intensifier dans l'Yonne
Les contrôles contre les conduites addictives vont s'intensifier dans l'Yonne © Maxppp -

Yonne, France

Les accidents de la route sont encore trop nombreux dans l'Yonne. Fin octobre,  une nouvelle campagne de sensibilisation des automobilistes a été lancé dans le département avec l'installation de deux nouvelles carcasses de voitures accidentées sur les ronds points d'Auxerrexpo à Auxerre et dans le nord à Malay-le-Grand. 

"Il faut accroître le sentiment du risque d'être contrôlé chez chaque automobiliste" - Colonel Reynald Boismoreau, commandant du groupement de gendarmerie de l'Yonne

Parallèlement,  la gendarmerie de l'Yonne poursuit la lutte contre les conduites addictives car la consommation d'alcool  est responsable d'un accident mortel sur trois chez nous.  Au 28 octobre 2019, on déplore 162 accidents , 35 tués et 219  blessés en zone gendarmerie. C'est neuf morts de plus que l'an dernier à la même date.  

Des contrôles vont donc se multiplier un peu partout dans le département avec deux objectifs précis prévient le colonel Reynald Boismoreau, le commandant du groupement de la gendarmerie de l'Yonne. "Le premier est d'être très présent sur les horaires pendulaires c'est-à-dire le matin entre 7 et 9 heures et le soir entre 17 et 19 heures, heures où les gens prennent leur véhicule et où la circulation est la plus importante aux abords des agglomérations. Les gendarmes seront aussi très actifs sur des horaires plus décalés : En première partie de soirée les weekends et en fin de nuit aussi aux abords des boites de nuit par exemple notamment pour détecter des conduites addictives.

"L'alcool, les stupéfiants sont responsables de 30% des accidents mortels dans l'Yonne" - Colonel Reynald Boismoreau, commandant du groupement de gendarmerie de l'Yonne

Depuis le 1er janvier 2019, 77 000 contrôles d'alcoolémie ont été réalisés dans l'Yonne, c'est 12% de plus que l'année précédente, et 1000 infractions ont été relevées. En ce qui concerne les stupéfiants, là aussi le nombre de contrôles sont en hausse de 20%, 500 conducteurs ont été dépistés positifs aux stupéfiants sur 3000 contrôles.

Les dépistages d’alcoolémie et de stupéfiants vont donc s'intensifier, tout comme les contrôles de vitesse. La vitesse également dans le trio de tête des raisons majeurs des accidents selon le Colonel Boismoreau. Et avec le mauvais temps qui arrive, le commandant du groupement de la gendarmerie de l'Yonne encourage les automobilistes a être encore plus vigilants. "La visibilité et les conditions climatologiques sont moins bonnes, il faut donc veiller à rouler moins vite et surtout a augmenter les distances de sécurité. Pour les piétons et cyclistes, il faut penser à porter des vêtements clairs et ou réfléchissants. Les mois d'hiver nous dénombrons 10% d'accidents corporels supplémentaires par rapport à un mois classique" conclut le Colonel Boismoreau.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu