Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

La gendarmerie des Pyrénées-Atlantiques met en garde contre un maître-chanteur du web

mardi 29 janvier 2019 à 16:17 Par Daniel Corsand, France Bleu Béarn

L'escroc affirme avoir enregistré des vidéos pornographiques de ses victimes en ayant pris possession à distance de leurs webcams. Il demande de l'argent sinon il menace de diffuser ces images.

L'escroc fait croire qu'il a pris le contrôle de votre webcam
L'escroc fait croire qu'il a pris le contrôle de votre webcam © Radio France - Daniel Corsand

Pau, France

Sur sa page Facebook, la gendarmerie des Pyrénées-Atlantiques met en garde contre une escroquerie en cours sur le département : une "web-escroquerie". Les gendarmes ont reçu 3 ou 4 signalements, mais l'attaque virale semble généralisée ces derniers jours. C'est un pirate informatique, un maître-chanteur, qui tente de faire croire à ses victimes qu'il détient des images pornographiques les mettant en scène. Il dit avoir percé l'intimité des gens par la webcam de leurs ordinateurs. Mais en réalité, il bluffe. 

En réalité l'escroc n'a absolument pas pris le pouvoir sur l'ordinateur de sa victime. Pour le lui faire croire, il donne quelques renseignements qu'il a trouvé en fouillant sur des bases de données telles que l'identité, des dates de naissances ou des mots de passe. En réalité il n'y a pas le moindre risque qu'il soit en mesure de détenir des vidéos volées et tournées avec la webcam d'un ordinateur, qui auraientt capté de scènes scabreuses et intimes. 

Le message du maître chanteur envoyé à une internaute du 64 - Aucun(e)
Le message du maître chanteur envoyé à une internaute du 64 - capture d'écran

Des escrocs difficiles à identifier

À vrai dire la plupart des gens ne se font pas prendre, et n’achètent pas la destruction de ces images. L'escroc demande des rançons comprises entre 250 et 300€. Mais comme le maître-chanteur envoie un grand nombre de mails, dans ce grand nombre, il y a des gens qui se font avoir. Ces escrocs du web sont très difficiles à identifier. Ils utilisent des serveurs "à rebonds", localisés au bout du compte au Mozambique, en Israël ou en Chine ; des pays où il n'y a pas d'accords internationaux d'échange d'informations. La gendarmerie préfère donc jouer la carte de la prévention. Avec ce type de délinquance, c'est la meilleure chose à faire. Un homme (ou une femme) averti(e) en vaut deux.

La gendarmerie nationale recommande de ne pas ouvrir ce genre de mails et de les détruire.