Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

La gendarmerie du Gard appelle à un maximum de prudence pendant la feria de Nîmes

-
Par , France Bleu Gard Lozère

La gendarmerie du Gard multiplie les contrôles en sortie de feria à Nîmes

La féria des vendanges fait encore le plein à Nîmes pour cette édition 2019
La féria des vendanges fait encore le plein à Nîmes pour cette édition 2019 © Radio France - Tony Selliez

Nîmes, France

Ils ont prévenu, ils sont bien là : les gendarmes du Gard multiplient les contrôles routiers, encore plus que d'habitude autour de Nîmes, en raison de la feria des Vendanges jusqu'à ce dimanche soir.  Sont organisés une série de "dépistages systématiques d’alcoolémie, et de stupéfiant le cas échéant, en ciblant en priorité les flux au départ des festivités".

Un important dispositif de contrôles routiers

Un peu moins d’une centaine de gendarmes sont mobilisés. Et partout dans le département du Gard, pas seulement autour de l'agglomération nîmoise, sont prévus en plus des contrôles inopinés et mobiles avec d'autres effectifs. La gendarmerie rappelle sa priorité, plus que la répression : la prévention. Elle espère " éviter de constater des drames et ne pas avoir à annoncer à une famille un événement la faisant basculer dans le drame et le deuil". 

Une vaste opération de contrôle a eu lieu dans la nuit de vendredi à samedi. Elle est répétée chaque soirée de la feria. Quelque 250 véhicules ont été contrôlés dans la nuit de vendredi à samedi entre 22h et 1h du matin. Les gendarmes ont constaté deux conduites sous stupéfiant et deux alcoolémies délictuelles avec un taux le plus élevé de 1,24 gramme d'alcool. L'un des conducteurs est en garde à vue : il refusait de communiquer son identité

Un deuxième contrôle a eu lieu entre 3 et 6 heures du matin. Bilan  : 1410 dépistages alcoolémie et 25 délits. Le taux le plus élevé est de 2,08 grammes d'alcool par litre de sang (1.78 en 2018). 26 contraventions on été relevées. 29 dépistages stupéfiants réalisés avec trois positifs. En tout, les militaires ont procédé à 28 rétentions de permis de conduire. 

Environ 30 grammes de cannabis ont également été saisis.

Plus de 3.700 contrôles d'alcoolémie

Depuis la nuit de jeudi à vendredi, plus de 3.700 contrôles d'alcoolémie ont été réalisés, une cinquantaine en matière de stupéfiant. Et 69 conducteurs étaient au dessus du taux d'alcool autorisé. Les militaires notent toutefois que cette année, les usagers étaient moins alcoolisés avant de prendre le volant.

La gendarmerie du Gard insiste : "Pour que la fête reste une fête et qu’un deuil ne vienne pas ternir à jamais le souvenir de cette période pour une famille, n’hésitez pas à prendre vos dispositions et inciter vos proches à en faire autant (bus, taxi, conducteur responsable désigné à l’avance, hôtel, nuit chez des amis…)."

Un stand de prévention est en place près des arènes : c'est ainsi possible d'y vérifier son taux d’alcoolémie avant de prendre le volant.

Choix de la station

France Bleu