Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La gérante de la ferme pédagogique de Saint-Thibéry visée par une plainte pour abandon d'animaux

-
Par , France Bleu Hérault

A Saint-Thibéry (Hérault), la gérante de la ferme pédagogique est visée par une plainte pour abandon d'animaux.Cette dernière, qui ne payait pas ses loyers, a fui dans le Tarn en laissant sur place chiens, chats, volailles. La situation devient urgente, les bêtes sont enfermées, sans nourriture.

Illustration abandon chien
Illustration abandon chien © Maxppp - Lionel VADAM

Les gendarmes de Pézenas devaient intervenir ce mardi 29 septembre, à la ferme pédagogique de Saint-Thibéry dans le cadre d'une expulsion locative en présence des services vétérinaires de l'Hérault et d'un huissier. Mais l'expulsion de la gérante du site, poursuivie pour squatter les lieux depuis quatre ans, a finalement été abandonnée au dernier moment. Cette dernière a tout simplement quitté de son propre chef,  le terrain occupé, mais en abandonnant sur place une centaine de bêtes. 

Cette dernière a commencé ce déménagement  il y a dix jours  explique un proche voisin (mobil-homes et animaux

D'après l'enquête de voisinage réalisée par la fondation 30 millions d'Amis, personne ne s'est rendu sur le site depuis samedi dernier. L'abandon des animaux aurait été constaté par les forces de l'ordre. L'association a aussitôt déposé plainte pour abandon. 

Une centaine de bêtes encore sur place

Six à sept chiens se retrouvent sans eau, ni nourriture depuis le week-end dernier. Une trentaine de chats est aussi enfermée. Une centaine de volailles parquée dans des volières. 

"C'est uniquement ce que l'on voit de l'extérieur" précise Arnold LHomme, le responsable des enquêtes à la Fondation 30 Millions d'amis. "Le propriétaire foncier n'a pas récupéré son bien donc impossible de rentrer sur les lieux".

Le site a décidément une bien triste réputation. Déjà en 2015, l'association 30 Millions d'amis avait recueilli des animaux du Zoo Val d'Hérault. Le créateur du site avait dû cesser son exploitation pour mauvais traitement. Des cadavres d’animaux avaient été retrouvés dans les réfrigérateurs, sans compter des animaux malades et d’impayés monstrueux.

L'activité a ensuite été reprise et transformée en ferme pédagogique par cette nouvelle gérante. Elle avait reçu à l'époque l'autorisation de s'installer. une mise à disposition gracieux d'un an.  Mais au bout d'un an, mais elle n'aurait jamais payé ses loyers au propriétaire du terrain. 

Le zoo n'était plus en activité depuis plusieurs semaines dixit Arnold Lhomme, de la fondation 30 millions d'Amis

Comment l'exploitante du site a t-elle pu passer à travers les maille du filet si longtemps ? Elle avait pourtant une interdiction d'exercer et a déjà été expulsé dans l'Aude, les Bouches-du-Rhône et les Alpes-Maritimes.

Il y a un caractère d'urgence rajoute 30 millions d'amis.Les bêtes restées sur places sont livrées à elles-mêmes. 

Cette ferme pédagogique a accueilli jusqu'à 800 animaux sur site (dromadaires, lapins..). Ils devaient être pris en charge par l'association. Que sont-ils devenus ? Ont-ils été placés dans un autre zoo ? Ou alors la gérante a-t-elle fui avec eux dans le Tarn ? Bien des questions restent sans réponse. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess