Faits divers – Justice

La grève continue pour les avocats du Territoire de Belfort

Par Sébastien Germain, France Bleu Belfort-Montbéliard mercredi 21 octobre 2015 à 18:11

Les avocats du Territoire de Belfort sont en grève
Les avocats du Territoire de Belfort sont en grève

Les avocats du Territoire de Belfort prolongent leur mouvement de grève. Ils ne veulent pas de la réforme de Christiane Taubira concernant l’aide juridictionnelle

Les avocats se sont réunis en assemblée générale ce mercredi matin. Ils ont décidé de prolonger la grève. Elle a débuté jeudi. Ce mouvement va se poursuivre au moins jusqu'à lundi 9 heures.

« Des justiciables ne vont pas trouver d’avocats »

Les avocats sont en colère contre ce projet de réforme. L'aide juridictionnelle permet aux français qui gagnent moins de 1.000 euros par mois de bénéficier d'un avocat commis d'office. Les avocats demandent à ce que le gouvernement ne baisse pas leur rémunération au titre de l'aide juridictionnelle. Si cette aide diminue les avocats risquent de ne plus vouloir participer à ce système, c’est ce que craint Anne Pérez, avocate dans le Territoire de Belfort : « Il y a des justiciables qui ne trouveront pas d’avocat, un avocat en exercice ne pourra pas assurer leur défense »

Anne Pérez, avocate dans le Territoire de Belfort

Christiane Taubira a annoncé ce mercredi renoncer à prélever dans les caisses gérées par les avocats, mais ça ne suffit pas à calmer leur colère.

« Cette grève entraîne du retard au Tribunal »

La poursuite de ce mouvement a des conséquences très concrètes pour le Tribunal de Grande Instance de Belfort. Le tribunal va accumuler du retard. Les affaires s'accumulent sur le bureau du président du tribunal de grande instance de Belfort, Philippe Babo : « Il y a toujours des dossiers qui arrivent et moins de dossiers qui sortent il faudra du temps pour le résorber »

Philippe Babo, président du Tribunal de Grande Instance de Belfort

A Montbéliard il n'y a pas de grève, mais le bâtonnier a décidé de ne plus désigner d'avocats commis d'office.