Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

La grosse colère d'Alain Cadec, président du conseil départemental des Côtes d'Armor

jeudi 30 novembre 2017 à 16:32 Par Régis Hervé, France Bleu Breizh Izel

Après une réunion du comité technique du SDIS (Service Départemental d’Incendie et de Secours) ce mercredi, Alain Cadec dénonce des dégradations commises en marge de cette réunion et des propos "outranciers"

Alain Cadec, Pdt du Conseil départemental des Côtes d'Armor
Alain Cadec, Pdt du Conseil départemental des Côtes d'Armor © Maxppp - PHOTOPQR/OUEST FRANCE

Côtes-d'Armor, France

"Honteux et inadmissibles" Voilà comment le président du conseil départemental des Côtes d'Armor qualifie les incidents survenus mercredi en marge du comité technique du Service Départemental d'Incendie et de Secours. Selon Alain Cadec, par ailleurs, président du SDIS (Service départemental d'Incendie et de Secours) l'alarme incendie a été déclenchée, des bureaux de la direction saccagés ou encore des portes démontées. Quelques noms d'oiseaux ont également fusé.

" A la suite de ces débordements, chacun devra prendre ses responsabilités "

Alain Cadec condamne ces propos et incidents et ajoute qu'a la suite de ces débordements, "chacun devra prendre ses responsabilités". Le président du conseil départemental condamne par ailleurs des propos jugés outranciers de la CGT à l'encontre de la direction du SDIS. La grogne des pompiers porte notamment sur leur nombre d'heures annuel. Point sur lequel, il y a eu des avancées. Alain Cadec en tout se veut rassurant : "Comme tous les Français, qu’ils travaillent dans le privé ou dans le public, les agents du SDIS, sapeurs-pompiers professionnels ou personnels administratifs, passeront à 1607 heures, durée légale du travail. Les spécificités liées à leurs métiers seront naturellement prises en compte, à la condition que le dialogue soit serein et respectueux. »