Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

La Hague : un drone de l'association Greenpeace largue un fumigène sur l'usine de retraitement nucléaire d'Orano

-
Par , France Bleu Cotentin, France Bleu

Orano annonce avoir détecté ce vendredi matin le survol de deux drones au-dessus de son usine de traitement de déchets nucléaires de La Hague. Greenpeace a immédiatement revendiqué cette intrusion

Vue lointaine des bâtiments de l'usine de retraitement Areva de la Hague (Manche) qui traite les combustibles usagés de nombreuses centrales.
Vue lointaine des bâtiments de l'usine de retraitement Areva de la Hague (Manche) qui traite les combustibles usagés de nombreuses centrales. © Radio France - Alexandre Chassignon

L'usine de retraitement des déchets nucléaires Orano de la Hague a subi l'intrusion de deux drone ce vendredi matin vers 10h30. L'un d'eux a déclenché un fumigène. Une action menée par Greenpeace pour dénoncer le manque de sécurité autour des piscines de stockage des combustibles irradiés.

L'association Greenpeace France revendique cette action via le réseau social Twitter : 

C'est dans cette piscine que sont entreposés les combustibles irradiés. Greenpeace veut dénoncer le risque de saturation et la vulnérabilité de ce bâtiment. Il rappelle dans un communiqué  que "le bâtiment concentre l’équivalent de plus d’une centaine de cœurs d’un réacteur nucléaire. Son toit, en simple tôle métallique, est bien trop fragile pour les protéger en cas d’acte malveillant par les airs"

La piscine de l’usine souffre également d'engorgement. D’après l'ONG, elle contient environ 10 000 tonnes de combustibles irradiés en attente d’être retraités... 

"Le survol de ces drones n’a eu aucun impact sur la sûreté des installations et le personnel", poursuit Orano, qui déclare également son intention de porter plainte.