Faits divers – Justice

La Haute-Vienne parmi les 25 départements les plus sûrs de France

Par Nathalie Col, France Bleu Limousin vendredi 29 janvier 2016 à 18:54

La délinquance a baissé en 2015 en Haute-Vienne
La délinquance a baissé en 2015 en Haute-Vienne © Maxppp - Nicolas BARREAU

La délinquance recule en Haute-Vienne selon le bilan 2015 dressé ce vendredi par les forces de l'ordre. Le préfet, le procureur de la République de Limoges et les responsables de la police et de la gendarmerie saluent de bons résultats, malgré encore quelques points noirs.

Les sourires sont de rigueur ce vendredi dans les salons de la préfecture, pour la présentation des chiffres de la délinquance en Haute-Vienne. Les forces de l'ordre, le préfet et le procureur de la République se félicitent de la baisse de la délinquance enregistrée en 2015. Les vols avec violence sont en forte baisse (-24%) et les vols main armée ont même quasiment été divisés par deux par rapport à l'année précédente. Autre motif de satisfaction : il n'y a eu aucun homicide, ni même de violences ayant entraîné la mort, ce dont peu de départements peuvent se vanter.

 Mieux encore, malgré le contexte particulier lié aux attentats de janvier et novembre à Paris, on n'a pas recensé non plus d'actes antisémites ou anti-musulmans en 2015 en Haute-Vienne. Quant à l'élan de sympathie envers les forces de l'ordre, ce n'était pas qu'une impression précise Paul Agostini, le directeur départemental de la sécurité publique en Haute-Vienne : "On l'a ressenti statistiquement, il y a quand même eu moins d'outrages et de violences envers les policiers. Une forte baisse durant le premier semestre. Au deuxième semestre, retour à la normale, avec souvent de jeunes mineurs qui sont prompts à insulter."

Un gros bémol : des mineurs à surveiller

Les mineurs ternissent d'ailleurs le bilan 2015, car les policiers en ont rencontré dans 22% des affaires traitées, un taux supérieur à la moyenne nationale et en augmentation depuis plusieurs années. On les retrouve dans des affaires assez graves, précise encore Paul Agostini  "on les retrouve dans des vols avec violence pour arracher des portables à leurs victimes, dans des cambriolages. La tendance c'est des affaires de plus en plus violentes et* des mineurs de plus en plus jeunes*. Maintenant, ce n'est pas rare d'avoir en garde à vue des mineurs de 14 - 15 ans." Et souvent ce sont les mêmes qu'on retrouve dans les violences urbaines, comme celles qui ont émaillé le quartier de la Bastide l'an dernier. Quant aux cambriolages, s'ils ont baissé dans les commerces, ils sont en revanche en hausse chez les particuliers. Les vols de véhicules (+ 10%) et surtout dans les véhicules (+ 32%) ont aussi fortement augmenté en 2015.

Enfin, Les violences intra-familiales sont elles aussi en augmentation, aussi bien en zone rurale que dans les villes. L'an dernier, la police a ainsi enregistré 120 plaintes de femmes battues en Haute-Vienne et une vingtaine d'autres déposées par des hommes violentés par leur conjointe.

Partager sur :