Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

La JARD : Aucun des conducteur n’avait bu, ni fumé de stupéfiant

mercredi 20 août 2014 à 7:23 Par Stefane Pocher, France Bleu La Rochelle

Vitesse, inattention, ou imprudence ? Cet accident a fait 11 blessés dont quatre graves sur cette route très fréquentée.

Cet accident  s’est produit, sur la  départementale 137 entre Saintes et Pons en Charente-Maritime. Une collision entre trois voitures sur une grande ligne droite. Une ancienne nationale très fréquentée à cette époque de l’année. 

Les automobilistes y roulent d’ailleurs assez vite précise Michelle Cazenove, la sous-préfète de Saintes.  

Une femme de 28 ans, deux filles de 4 et 10 ans, ainsi qu'un garçon de 5 ans ont été gravement blessés. Il s’agit d’une famille recomposée. Leur voiture est immatriculée en Vendée. Le père est choqué

Les victimes, les plus gravement blessées étaient dans la même voiture. Stéfane POCHER

Un important dispositif a été mis en place. (30 pompiers,  6 ambulances ont été mobilisés). Un hélicoptère s'est posé sur place 

L’état de santé du garçon a nécessité un transport aérien à Tours. Les autres  victimes ont été hospitalisées à Saintes et Cognac

Le conducteur de cette  voiture immatriculée en Vendée voulait en fait quitter la départementale en empruntant un chemin communal à gauche en direction du centre du village. Un petit carrefour non matérialisé. La voiture  ralentit, se place légèrement à gauche de la chaussée. Celle qui le suit ne freine pas assez vite, la percute de plein fouet à l’arrière avant de la projeter sur celle  d’un couple de retraité de 80 et 86 ans, arrivant en sens inverse.

Le choc a été  très violent.L’enquête de gendarmerie doit désormais déterminer la responsabilité de chaque conducteur.

Cette départementale est trés fréquentée à cette époque de l'année précise Michelle Cazanove, la sous-préféte de Saintes

Celui qui tournait à gauche avait-il signalé son changement de trajectoire avec son clignotant ? La voiture responsable de cette collision roulait –elle trop vite ? Trop proche ? Le conducteur a-t-il été surpris ? Ebloui par le soleil ? Aucun des trois conducteurs n’avait bu. Les dépistages alcoolémie et stupéfiants réalisés sont négatifs pour chacun d’entre eux.